Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un forum pour donner envie de s'installer ou de travailler en agriculture

Pour promouvoir l'installation et mieux faire connaître les métiers qui gravitent autour de l'agriculture, les JA organisent tous les deux ans une journée à l'attention des élèves de Terminale et BTS. Cette année, 170 jeunes se sont rendus chez Patrice et Jérémy Orcil, producteurs de lait à Dirinon.  

Après avoir découvert le parcours à l'installation et le marché du travail, les jeunes de Terminale et BTS échangent avec les partenaires de l'agriculture : banques, centres comptables, coopératives et groupements...  
© Chantal Pape

A peine arrivés sur l'exploitation, aussitôt les regards sont attirés par les robots de traite... Après Hanvec, il y a deux ans, c'est à Dirinon, chez Patrice et Jérémy Orcil, que le forum à l'installation des JA a posé ses valises pour une journée de découverte des métiers de l'agriculture. "Nous avons invité toutes les écoles d'agriculture, explique Marion Claquin, chargée de missions filières et installation. Et nous allons recevoir 170 jeunes".

Epauler les futurs agriculteurs

Guidés par un jeune agriculteur, les élèves de Terminale ou de BTS rencontrent, en petits groupes, une bonne vingtaine de partenaires de l'agriculture : banques, centres comptables, coopératives et groupements de producteurs, fournisseurs d'aliments, services de remplacement, Safer... "Après une présentation rapide du parcours à l'installation par Françoise Fourn, de la chambre d'agriculture, chaque partenaire va présenter ce qu'il fait pour aider les jeunes à s'installer", indique Marion Claquin.

Si la dynamique est plutôt bonne dans le Finistère, avec 140 installations prévues en 2019, l'agriculture départementale doit néanmoins relever le défi du renouvellement des générations avec, en moyenne, trois départs pour une installation. "Nous voulons faire savoir aux futurs installés qu'ils ne seront pas seuls : ils pourront être épaulés tout au long de leur parcours, pour des projets solides, viables et vivables".

Trouver du travail

Mais tous les jeunes ne souhaitant pas franchir le pas de l'installation, l'objectif de la journée est double. "Tout au long de leur visite, les jeunes vont découvrir tous les métiers que proposent les partenaires". Une façon de susciter quelques vocations ? "L'Anefa dispose actuellement de 176 offres d'emploi, dont 71 en porc, 41 en lait et 12 en machinisme, rajoute Gilles Burel, animateur, qui ouvert la journée en dressant un rapide panorama du marché du travail en agriculture. Postuler chez nous, c'est prendre le risque de trouver du travail".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Sarah Le Quer, installée à 24 ans
En octobre 2017, à 24 ans, Sarah Le Quer rejoint l’exploitation laitière familiale et s’associe avec son père. Un choix pesé,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Au concours des Miss, Karen défend la place des femmes en agriculture
Lancé en 2013, le concours Miss France agricole veut promouvoir les femmes et les hommes qui font et feront l'agriculture de…
Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
"Notre métier, c’est de cultiver le sol, un sol biologiquement plus actif"
Régénérer le sol pour doper sa fertilité est la clé de l’agriculture dite de conservation. Toute une semaine lui était consacrée…
Publicité