Aller au contenu principal

Un grand défenseur de l'agriculture et des agriculteurs nous a quittés

© Terra

Xavier Beulin nous a quittés bien trop tôt. Nos pensées vont d’abord à sa famille et à ses proches, à qui nous adressons nos plus sincères condoléances.

Difficile pour nous, Bretons, de ne pas faire le parallèle avec le départ, dans des circonstances très similaires, de Jean-Michel Lemétayer.

Jean-Michel et Xavier, chacun avec leur style, leur verve, leur énergie, ont porté haut les couleurs de l’agriculture française et défendu toutes les agricultures -dans leurs diversités- ainsi que les femmes et les hommes de nos territoires. Tous les agriculteurs ont aujourd'hui perdu, avec Xavier Beulin, un ardent défenseur. Tous les adhérents des FDSEA de France ont perdu un guide, un patron respecté, un homme intelligent et visionnaire.

Ces dernières années -les plus difficiles que l’on ait connues- Xavier Beulin a énormément œuvré pour que nos éleveurs restent debout. Il était venu en Bretagne à plusieurs reprises et, même dans les moments les plus difficiles, et il avait su, par son engagement, redonner confiance aux responsables syndicaux des FDSEA et aux agriculteurs. Croyant en l’avenir de l’agriculture, expliquant sa modernité, son importance stratégique pour la France, Xavier Beulin développait une approche économique novatrice et ambitieuse.

Le mois dernier, il était encore dans l'un de nos départements pour expliquer le projet agricole, défendu par la FNSEA, dans le cadre européen. Il défendait aussi la cohérence de son positionnement de responsable engagé dans l'économique et dans le syndicalisme. C'était, selon lui, la seule façon de garder une parcelle de pouvoir aux mains des agriculteurs et refuser de se laisser dicter des choix d'orientation et de production par le seul amont, ou la grande distribution.

Au cours du salon de l’agriculture, il voulait interpeller les candidats à la présidentielle afin qu’émerge enfin un vrai débat et un projet ambitieux pour l'agriculture. Il entendait construire une stratégie permettant de rénover les filières agricoles et agroalimentaires, afin qu’elles soient créatrices de valeur à répartir correctement entre les différents maillons.

Le décès de Xavier Beulin est un choc pour tout notre réseau qui se sent aujourd’hui orphelin. C’est une perte immense pour l’agriculture de notre pays. Mais c'est aussi un appel à se retrousser les manches et à poursuivre la mission qu’il s’était donnée : défendre les agricultrices, les agriculteurs, l’agriculture et leur place dans notre pays et en Europe, avec une ambition forte : celle d'une économie au service de la France.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité