Aller au contenu principal

Après le faux bon de l'entreprise à Saint Aubin d'Aubigné
Un incident de parcours pour la collecte des pneus

Après l'article paru dans le journal Ouest France samedi dernier, "l'affaire" des 200 tonnes de pneus "abandonnées" sur le secteur de Saint-Aubin d'Aubigné a fait grand bruit au sein de la profession. Retour sur cet épisode malheureux, qui ne doit pas non plus masquer la bonne dynamique engagée entre agriculteurs et collectivités pour la collecte et le traitement de ces pneus.

Une étude de gisement réalisée en 2009 par la chambre d'agriculture d'Ille-et-Vilaine a chiffré le tonnage de pneus agricoles usagés utilisés sur les silos d'ensilage. Il en ressort que 45 200 tonnes sont encore utilisées sur les silos d'ensilage et 20 400 tonnes de pneus sont en attente de solution. Aujourd'hui, les agriculteurs remplacent l'usage de ces pneus par d'autre systèmes de lestage, tels que les boudins de sable et la demande des agriculteurs est donc forte sur la possibilité de se débarrasser de ces pneus. C'est ainsi qu'une convention de partenariat voit le jour entre l'organisme consulaire, ses différents partenaires et la jeune société mayennaise, aujourd'hui dans l'oeil du cyclone. Cette dernière avait notamment été choisi car elle proposait des tarifs près de 30% moins chers que ses concurrents. Deux premières collectes sont organisées à Iffendic et Brocéliande... avec succès. C'est au mois de juin que les choses se gâtent. Une collecte est prévue pour le secteur de Saint Aubind'Aubigné. Les pneus sont alors stockés dans deux coopératives, mais l'entrepreneur ne viendra jamais les chercher, et d'excuses en explications farfelues, il fi nira par ne plus donner signe de vie.

Dans cette histoire, les agriculteurs s'estiment floués, la chambre d'agriculture et ses partenaires également, mais d'autres entreprises ont aussi fait les frais de cet entrepreneur et des poursuites judiciaires ont été engagées. Concernant les 207 tonnes de pneus laissés à l'abandon, la chambre d'agriculture prévoit de régulariser la situation au plus vite et de verser la subvention prévue par la communauté de communes aux agriculteurs. Cette "affaire", si elle soulève quelques questions comme celle de savoir ou est passé le stock que l'entrepreneur avait bien collecté, ne doit pas non plus entamer la dynamique qui s'est créée sur la collecte des pneus usagés. Ainsi, rappelons que l'objectif à travers ce type de convention est à la fois de "répondre à la demande des agriculteurs, valoriser les sièges d'exploitation, le territoire et les paysages ou encore la préservation de l'environnement". Une démarche qui s'inscrit dans la même optique que celle engagée sur la collecte des bâches plastiques, et destinée à donner une image positive de l'agriculture.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité