Aller au contenu principal

Un joli brin de Fillette

Le National Normand 2015, à Saint-Brieuc dans le cadre du salon agricole Terralies, marquera les esprits par le haut niveau de qualité des animaux en concours, notamment des catégories "jeune". Fillette, de l'EARL Tessier en Eure-et-Loir, décroche le titre de grande championne.

Samedi, fin d'un concours marathon riche en émotions qui aura duré plus d'une journée. Du vendredi 29 au samedi 30, un vrai festival de qualité, bien commenté, bien enchaîné. Réunis pour le bouqet final, les trois juges sont tombés d'accord : Fillette de l'EARL Tessier, fille d'Upérisse sur Singleton, venue d'Eure-et-Loir, remporte le titre de grande championne du National Normand 2015. Mickaël Barbier, chargé du jugement dans la catégorie adulte, l'avait classée meilleure mamelle adulte puis prix d'honneur des vaches adultes en lactation avec 8 418 kg de lait standard produit en 3e lactation."C'est une vache très solide sur le dessus, avec un dos rectiligne. Très solide dans ses aplombs aussi. C'est une vache complète, pleine d'avenir", commente Mickaël Barbier, juge-éleveur dans la Manche. Côté jugement, une attention particulière a été portée sur la qualité des aplombs, comme un fil conducteur ce critère a émaillé les commentaires des juges. "Fillette n'est pas une vache surdimensionnée. Dans le concours, il y a des grandes vaches, moi je fais attention à la qualité de l'aplomb. Même si la génétique est excellente, la qualité des pattes fait tout", poursuit le juge. Même rigueur dans les propos des juges Jérôme Merle du Cantal dans la catégorie vache tarie et Roland Paumier d'Ille-et-Vilaine, dans la catégorie jeune vache en lait, lequel évoque aussi les membres et les attaches de la mamelle. "L'enjeu est d'avoir une vache fonctionnelle qui revêle".

Halanbick, une vache pleine de promesses
214 animaux en concours, 150 élevages présents : dans ce concours riche en disctinction, les éleveurs bretons n'ont pas démérité. Les Bretons ont raflé les prix spéciaux de la meilleur mamelle Espoir au Gaec de la Morlais (35) ; la meilleure laitière Avenir à Jean-Michel Jehan (22; la meilleure laitère adulte à Gilles Lambard (35). Le titre de championne Espoir est allé au Gaec de la Morlais (35) à Halanbick ; le prix d'honneur des jeunes vaches en gestation à l'Earl Martin (22) et le prix d'honneur des vaches adultes en gestation à l'EARL de Saint-René (22). Sur 22 prix de section, neuf premiers prix de section sont bretons ; six deuxième prix de section et huit troisième prix de section. A suivre une jeune vache très prometteuse Halanbick, une fille de Uvray sur Rouky, "une vache qui à elle seule refl ète tous les progrès du schéma de sélection normand sur 2 postes notamment, l'attache de la mamelle et la solidité des aplombs", conclut Roland Paumier.

La Normande tête d'affiche
Dans un territoire dominé par la Prim'holstein, la Normande a fait le buzz à Saint-Brieuc. Devant le public, la qualité des animaux a fait reculer les préjugés, estiment les organisateurs. "Samedi, le niveau des jeunes animaux était particulièrement élevé, les autres races l'ont vu", commente un éleveur. "L'image de la Normande avec la qualité de ce concours a marqué les esprits", appuie Philippe L'Anthoën de l'OS Normande.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Publicité