Aller au contenu principal

Agri Deiz
Un nouveau nom pour le festival de l'élevage

Nouveau nom, nouveau logo et nouvelles ambitions pour le festival de l'agriculture et de l'élevage du Finistère qui se tiendra désormais au printemps, en alternant Quimper et Morlaix.

"Quimper en mars, Morlaix en novembre... depuis quelques temps déjà, nous savions qu'il fallait évoluer vers une seule et unique manifestation annuelle, à dimension départementale", explique Pascal Prigent, le président du festival de l'agriculture et de l'élevage. Même si la décision n'a pas été facile à prendre, le festival se tiendra désormais au printemps, en alternant nord et sud du département. "Avec toujours le même objectif : promouvoir l'agriculture du territoire et ses savoir-faire".

 

Agriculture et convivialité

 

A nouvelle organisation, nouveau nom... le festival s'appellera désormais Agri Deiz. "Nous souhaitions évoquer l'agriculture et la convivialité", décrypte Pascal Prigent. Avec un clin d'oeil vers la langue bretonne et ses fest deiz, "parce que le festival est ancré sur son territoire".

Dans la foulée, le festival a aussi choisi un logo, épuré, en blanc sur fond vert. "Nous voulions un univers frais, jeune et ludique pour attirer le grand public et les agriculteurs", indique Bertrand Le Coq, gérant d'Appaloosa, l'agence de communication qui a épaulé le festival pour le doter de cette nouvelle identité.

 

2000 scolaires, 20 000 visiteurs

 

Nouveau nom, nouveau logo... mais aussi nouvelles ambitions pour Agri Deiz ! Si la journée du vendredi sera réservée à l'accueil de plus de 2 000 scolaires, les organisateurs espèrent attirer 20 000 visiteurs à Morlaix, les 5 et 6 avril prochains. Manifestation professionnelle, le festival accueillera le concours inter-régional Blonde d'Aquitaine, avec plus de 250 animaux annoncés. "Nous pourrons compter sur le hall multi-fonctions que construit Morlaix Communauté sur le parc de Langolvas, pour les héberger", indique Nicolas Fouquet, la cheville ouvrière du festival. Car avec l'ensemble des concours départementaux, ce ne sont pas moins de 400 bovin qui seront présents à Morlaix.

Mais l'Agri Deiz veut aussi attirer le grand public. Plus grande ferme du Finistère le temps du week-end, le festival regroupera une centaine de chevaux, 300 volailles, 200 oiseaux d'ornement, une centaine de chiens, des moutons, chèvres, abeilles, alpagas..., sans oublier de nombreuses animations autour des productions laitière, porcine et légumière, un marché de producteurs... "Les exposants seront aussi plus nombreux, notamment en machinisme agricole". Et Pascal Prigent de conclure d'un vigoureux "les Agri Deiz, ce sera fermidable !

S19CYXEE_1.pdf (3.73 Mo)
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité