Aller au contenu principal

MSA d'Armorique
Un nouveau plan d'action sociale

La MSA d'Armorique profitera de son assemblée générale, le 15 juin prochain, pour dévoiler son nouveau plan d'action sanitaire et sociale à ses quelque 500 délégués, réunis à Carhaix.

De gauche à droite 
Debout : Pierrick Hamon, président du comité départemental 22 de la MSA d'Armorique, Jean Le Quéméner, directeur adjoint, et Marie-France Marchal, présidente du comité départemental 29.
Assis : Marie-Louise Hellequin, présidente, Philippe Meyer, directeur général, et Anne Moigne, vice-présidente.
De gauche à droite
Debout : Pierrick Hamon, président du comité départemental 22 de la MSA d'Armorique, Jean Le Quéméner, directeur adjoint, et Marie-France Marchal, présidente du comité départemental 29.
Assis : Marie-Louise Hellequin, présidente, Philippe Meyer, directeur général, et Anne Moigne, vice-présidente.
© Chantal Pape

A chaque nouveau mandat, son plan d'action sanitaire et sociale. Cette fois, fusion entre les caisses de MSA du Finistère et des Côtes d'Armor oblige, il aura fallu attendre une bonne année, afin de dresser le bilan du précédent plan et d'harmoniser les pratiques de chaque département.

Accompagner les situations difficiles

"Courant jusqu'en 2015, le nouveau plan s'inscrit dans un contexte socio-économique difficile", estime Jean Le Quéméner, directeur adjoint de la MSA d'Armorique, qui cite les crises que traverse l'agriculture, le vieillissement de la population agricole mais aussi une forte demande autour de la santé ou une disparité en matière de services à la population. "Le plan va s'articuler autour de 4 axes : l'accompagnement des personnes confrontées à la maladie ou au handicap, le soutien des personnes en situation de fragilité, la prévention des risques liés au vieillissement et l'amélioration de l'offre de services en milieu rural".

Aider

Pour aider les agriculteurs à faire face aux difficultés financières, la MSA d'Armorique a consacré près de 4,7 millions d'euros, tous dispositifs confondus, à l'aide au paiement des cotisations sur l'exercice 2010-2011. "Nous avons également développé les échéanciers de paiement, rajoute Philippe Meyer, directeur général. Du coup, les impayés ont été peu nombreux".

Plus que les incidents de paiement, c'est la baisse de l'assiette des cotisations qui est le révélateur des crises. Et le nombre de dossiers RSA montés par des agriculteurs : 665 dans les Côtes d'Armor, 377 en Finistère, depuis le 1er juin 2009, là où il n'y avait, auparavant, qu'une centaine de dossiers RMI. "Il n'était accordé qu'à titre dérogataire pour les agriculteurs, rappelle Jean Le Qéméner. Aujourd'hui, ils hésitent moins à solliciter le RSA".

Repérer

Pour repérer les situations difficiles, la MSA a mis en place deux numéros de téléphone, un par département. "Pour le moment, nous avons recensé près de 70 appels, dont une quinzaine de gens réellement en détresse", explique Jean Le Quéméner. "Nous mobilisons aussi l'ensemble des élus sur l'isolement en milieu rural", rajoute Philippe Meyer. Nous voulons rompre les tabous autour du suicide en agriculture".

En pratique

La MSA d'Armorique a mis en place deux numéros de téléphone, pour repérer les situations à problèmes et permettre aux agriculteurs d'exprimer leurs difficultés ou leur détresse :

- Côtes d'Armor : 02 96 75 91 74

- Finistère : 02 98 85 59 13

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité