Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un nouveau président pour le Contrôle laitier

Lors de son dernier conseil d'administration, Bretagne Contrôle Laitier Ille et Vilaine a élu un nouveau bureau conformément aux statuts qui prévoit son renouvellement tous les 3 ans. Pierrick Cotto, jusqu’alors premier vice président, a été élu à la présidence.

1)      Pierrick Cotto, qui êtes-vous ?

A  44 ans, marié et père de trois enfants, je suis agriculteur à Tréffendel. Je me suis installé en 1987 d'abord en Gaec avec mes parents, puis avec mon épouse. Depuis 2 ans, le Gaec compte un jeune associé, Serge Bertin, qui a repris l'exploitation de ses parents. Notre exploitation est avant tout laitière, avec 130 vaches sur 175 ha. Avec ma belle soeur, nous travaillons en SCL. Nous produisons également des taurillons. Je suis administrateur du Contrôle laitier depuis 1990 et membre du Bureau depuis 1997. Je suis fier d'être éleveur dans une région où l'ensemble des OPA appartiennent aux agriculteurs, où ce sont les agriculteurs qui décident des orientations.

 

2) Quels sont les objectifs de cette nouvelle équipe pour Bretagne Contrôle laitier Ille et Vilaine ?

Nous voulons poursuivre le développement de Bretagne Contrôle laitier Ille et Vilaine en assurant la promotion et le développement des services performants et indépendants, qui répondent aux attentes des adhérents. Nous misons sur l'innovation et les partenariats. Nous réfléchissons également aux possibilités qu'apportent les nouvelles technologies, comme les compteurs électroniques. Nous mettrons les moyens, humains et financiers; pour innover. Nous intensifierons le travail en réseau, chaque fois qu'il en va de l'intérêt des éleveurs, comme cela a été fait avec Bovins Croissance ou Agrael. Nous renforcerons notre gamme de services en développant de nouvelles compétences, pour une approche plus globale. Nous allons réorganiser les services pour séparer le contrôle de performances du conseil. En allant plus loin dans ces conseils, nous voulons conforter notre place de leader dans les élevages.

Depuis le début de l'année, nous élaborons notre projet d'entreprise autour de ces objectifs avec les administrateurs et les salariés. Il sera soumis pour validation à l'ensemble des administrateurs à l’automne puis présenté aux délégués, car nous voulons renforcer le rôle de nos délégués. Ce sera le sujet des réunions d'hiver. Ce projet sera effectif en 2009.

Notre conseil a également pour objectif de faciliter l'expression de tous les administrateurs. En prolongement du projet d'entreprise, une charte de l'administrateur sera élaborée. Adhérents et salariés doivent être fiers d'être au Contrôle laitier d'Ille et Vilaine.

 

3) Les trois autres départements bretons ont fusionné leur Contrôle laitier. L'Ille et Vilaine a choisi une autre stratégie. Pourquoi ?

Il est n’est pas question de remettre en cause les décisions prises récemment. A nos yeux, Bretagne Contrôle laitier constitue une force de proposition et nous voulons continuer à travailler en partenariat. S'il y a, par exemple, de nouveaux outils à développer en commun, cela se fera au sein de Bretagne Contrôle laitier. Quant à une fusion totale, nous souhaitons continuer à travailler en Cuma et ne sommes pas encore prêts à devenir un Gaec. Notre position est plus pour une alliance que pour une fusion. Que nous ayons besoin de plus de temps ne remet pas en cause ce que nous avons déjà fait. Bretagne Contrôle laitier doit rester moteur pour partager l'information et travailler en commun.

 

Propos recueillis par Cécile Julien

Un bureau renouvelé

 

Président : Pierrick Cotto, région de Montfort

Vice-présidents : Victor Lebossé, région de Fougères

                        Christophe Lemesle, région de Vitré

                        Christine Jouan, région de Montfort

Secrétaire : Annie Sorin, région de Dol

Trésorier : Roger Monthorin, région de Fougères

Membres : Dominique Beaucé, région de Rennes

            Joël Fourdeux, région de Redon.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité