Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

FDSEA
Un nouveau président à Saint Thégonnec

Les assemblées cantonales de la FDSEA, qui se sont déroulées en novembre et décembre, sont aussi l'occasion de renouveler les responsables en place. Exemple à Saint Thégonnec, où c'est Jean-Noël Jestin, récemment installé, qui succède à Gaby Kerléo, parti en retraite.

Installé à Loc Eguiner Saint Thégonnec en avril 2007 après un tiers, Jean-Noël Jestin est, depuis peu, le président FDSEA du canton de Saint Thégonnec.
Installé à Loc Eguiner Saint Thégonnec en avril 2007 après un tiers, Jean-Noël Jestin est, depuis peu, le président FDSEA du canton de Saint Thégonnec.
© Terra

Fils d'agriculteurs, Jean-Noël Jestin a toujours souhaité s'installer, même s'il a pris des chemins détournés pour arriver à ses fins. "J'étais bon à l'école, ma mère voulait que je poursuive mes études". Si c'est pour cette raison qu'il décroche d'abord un bac S, il décide, ensuite, de bifurquer vers l'agriculture et obtient un BTS Acse.

 

Toutes les productions

 

"J'ai eu mon diplôme un mardi. Dès le mercredi, je travaillais", se souvient Jean-Noël. Son premier emploi se situe dans les plaines céréalières, où il s'occupe des cultures et des bovins viande. Puis ce touche-à-tout retourne en Bretagne et, au gré de ses employeurs, multiplie les expériences en porc, lait, pomme de terre, entreprise de travaux agricoles… "Il n'y a guère que les moutons ou l'aviculture que je ne connais pas". Mais l'idée de s'installer lui trotte toujours dans la tête.

Ce sera chose faite en avril 2007, à Loc Eguiner Saint Thégonnec, sur une exploitation laitière où il était salarié depuis quelques mois déjà, le chef d'exploitation ayant dû se résoudre à arrêter prématurément son activité agricole pour cause de gros ennuis de santé.

 

Concilier métier et loisirs

 

S'installer, oui, mais pour autant, pas question de renoncer à ses passions ! "Cela fait maintenant 21 ans que je joue au hand, d'abord à Bourg Blanc et, à l'arrêt de l'équipe senior, à Ploudiry, où je suis également entraîneur d'une équipe de jeunes". Mais les deux communes sont distantes de 25 km ! "Tout est question d'organisation, estime Jean-Noël, qui décide de ne pas traire le samedi soir… jusqu'au moment où est octroyée une rallonge de quota de 10% !

"C'est l'année où il faut produire ! Je me suis donc arrangé avec un autre membre du club et il me remplace si besoin". Car le week-end, s'engage une course contre la montre. "Les filles ont entraînement le vendredi soir et match le samedi après-midi, parfois assez loin de Ploudiry. Il me faut ensuite revenir traire et repartir jouer mes propres matchs". Une course qui se ralentira un peu la saison prochaine. "Je vais arrêter de jouer. Mais je continuerai à entraîner une équipe".

 

Défendre la profession

 

Un temps salarié chez Jean-Luc Bergot, élu à la chambre d'agriculture du Finistère, Jean-Noël Jestin y contracte le virus de la défense syndicale et adhère à la FDSEA aussitôt installé. Dans ce canton à faible densité agricole, les syndicats locaux ont pris l'habitude de travailler ensemble au niveau du canton et, quelques mois à peine après son installation, Jean-Noël se retrouve propulsé au poste de président cantonal. "Heureusement, Gaby Kerléo, mon prédécesseur à ce poste, a promis de m'épauler et, au début, il m'accompagnera aux réunions".

 

S'adapter

 

Installé en Centre Bretagne, loin de ses bases familiales, Jean-Noël Jestin n'a eu aucun mal à s'adapter. "Le vétérinaire, la poste, la coopérative… tout est loin et pas dans la même commune ! Alors, il faut s'organiser, faire livrer le maximum, avoir de l'avance et regrouper tous les déplacements sur une après-midi. Sinon, on y passe un temps fou".

Agriculteur depuis un peu plus de 6 mois, il ne regrette en rien ses choix. "Ici, il n'y a pas de pression sur le foncier et j'ai bon espoir de m'agrandir, ce que je n'aurai pas pu faire dans la région de Plabennec". Un regret ? "La lourdeur des tâches administratives ! Pour le moment, j'y passe au moins deux heures par jour".

  
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
À Bolazec, Coralie s'installe avec 30 000 poules plein air
Salariée depuis une dizaine d'années, Coralie Jézéquel souhaitait s'installer en agriculture. Elle franchit le pas à Bolazec (29…
Vignette
La situation financière des élevages bovins s'est dégradée en 2018 (Idele)

Les revenus disponibles des élevages laitiers et allaitants suivis par l'observatoire de l’endettement ont globalement…

Vignette
Agriculteurs de Bretagne et "Incoulables" sur le même bateau, vent d’espoir portant
Après "Intouchables", il y aura "Incoulables". Une histoire belle où l’on ne sombre pas, ode à la vie, à l’après, l’après cancer…
Vignette
Le P'tit gallo sur le chemin de l'autonomie énergétique
À Montreuil-le-Gast, la ferme du P'tit Gallo a fait son trou dans le paysage local. Après des débuts "un peu galère", quand il s'…
Vignette
7 651 vols en un an dans les exploitations agricoles
7 651 vols ont été recensés en France dans les exploitations agricoles en un an par les services de gendarmerie. Le nombre de…
Vignette
Au nom des jeunes et de leur libre arbitre

Pas facile de retrouver l’air libre à la sortie d’une projection du film "au nom de la terre". On est démuni face à…

Publicité