Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un outil pour enregistrer les cas de morsures dans les élevages

La réglementation bien-être précise que la section partielle de la queue des porcs ne peut être réalisée sur une base de routine, mais uniquement lorsqu’il existe des preuves que des blessures causées aux queues d’autres porcs ont eu lieu. Avant de réaliser la caudectomie, l’éleveur doit avoir pris des mesures préventives pour réduire le risque de caudophagie, tant sur la conduite de l’élevage que sur les conditions de logement des animaux.

Il est encore aujourd’hui très difficile de maîtriser toutes les conditions favorables à un arrêt sans risque de la caudectomie à cause du caractère multifactoriel de la caudophagie. Ces facteurs de risques sont propres à chaque élevage et, vis-à-vis de la réglementation, chaque éleveur doit être en mesure de présenter les mesures qu’il aura prises personnellement. L’observation quotidienne des animaux par l’éleveur est l’un des points essentiels de la prévention des risques en élevage.
Une grille de suivi des situations individuelles d’élevage a été développée par les principales organisations professionnelles porcines (Coop de France, Fédération nationale porcine, Inaporc, chambre régionale d’agriculture de Bretagne, réseaux vétérinaires, Ifip). Cette grille permet à chaque éleveur d’une part d’enregistrer les cas de morsures à la queue des porcs, mais aussi aux oreilles, sur les pattes et aux flancs. Et d’autre part d’enregistrer et de suivre les modifications de pratiques et/ou de conditions d’élevage mis en place après avoir constaté des morsures.


Évaluer les facteurs de risque
Cette fiche vise un double objectif. D’abord, réaliser une évaluation sur les facteurs de risque de morsures dans le but de supprimer ces problèmes préjudiciables au bien-être des animaux. Ensuite, si les morsures à la queue persistent, de les enregistrer pour démontrer la nécessité de la caudectomie. En l’absence de problème de morsure, et compte tenu du caractère non routinier de la caudectomie, le prolongement consiste à réaliser des essais d’arrêt de la caudectomie dans l’élevage.
La fiche est disponible auprès des organisations professionnelles. Un accompagnement technique, par le groupement de producteurs notamment, est conseillé pour les éleveurs qui s’engagent vers des essais d’arrêt de la caudectomie dans leur élevage.
Le bien-être des animaux constitue une attente sociétale forte. La filière porcine a réaffirmé dans son plan de filière l’importance de cette thématique et s’est engagée aux côtés du ministère en charge de l’Agriculture, du monde professionnel et du monde associatif dans une stratégie ambitieuse pour le bien-être des animaux en France. L’engagement de chaque éleveur est essentiel et cette fiche constitue un outil de base pour vérifier la bonne mise en œuvre des normes pour plus de bien-être pour les porcs et pour un élevage socialement responsable.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Sarah Le Quer, installée à 24 ans
En octobre 2017, à 24 ans, Sarah Le Quer rejoint l’exploitation laitière familiale et s’associe avec son père. Un choix pesé,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Au concours des Miss, Karen défend la place des femmes en agriculture
Lancé en 2013, le concours Miss France agricole veut promouvoir les femmes et les hommes qui font et feront l'agriculture de…
Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
Vignette
Langouët : la CR analyse les eaux

Au mois de mai 2019, Daniel Cueff, maire de Langouët, a interdit l’utilisation de produits phytopharmaceutiques à une distance…

Publicité