Aller au contenu principal

PRODUCTEURS DE PORCS EN GRANDE DIFFICULTÉ
Un plan d'accompagnement

Pas d'aide directe, mais un dispositif d'accompagnement des éleveurs de porcs en grande difficulté. Tel est le plan qui vient d'être mis sur pied et confié par l'Etat aux 4 chambres d'agriculture de Bretagne pour accompagner, suivant les cas, une consolidation de l'exploitation ou une reconversion.

Des solutions pour les éleveurs les plus touchés vont être mises en oeuvre rapidement.
Des solutions pour les éleveurs les plus touchés vont être mises en oeuvre rapidement.
© Terra

A la suite des réunions régionales porcines des 26 octobre et 4 novembre dernier, l'Etat a donc décidé de mettre sur pied, dès ce début d'année, un plan d'accompagnement pour les agriculteurs rencontrant d'importantes difficultés. Sur les 3 500 producteurs de porcs en Bretagne, "10 % des éleveurs sont endettés à cent pour cent", note Olivier Jégou, responsable du service Odasea de la chambre d'agriculture du Morbihan. "Les perspectives de 2011 ne sont pas bonnes, ni en termes d'augmentation significative des cours ni en termes de baisse des charges. Il faut donc mettre en œuvre rapidement des solutions pour les éleveurs les plus touchés", poursuit-il.
C'est tout l'objet du plan qui voit le jour en ce début d'année. Sous l'autorité du préfet de région, les chambres consulaires se voient confier ce dispositif d'accompagnement d'Etat encadré par une charte. Les différents acteurs de la filière(1) devraient s'y s'engager prochainement sur 18 mois. "Il s'agit de détecter de manière la plus précoce possible les éleveurs de porcs en grande difficulté puis, au travers d'un diagnostic approfondi de la situation, d'identifier des solutions".

Consolidation ou reconversion

A partir du diagnostic et du souhait de l'agriculteur, l'accompagnement devra permettre discussion et médiation avec l'ensemble des créanciers. Si les difficultés sont importantes mais si aussi la situation peut être redressée, "il s'agira alors d'épauler les éleveurs pour permettre une restructuration de leur dette avec les créanciers, mais aussi de bénéficier d'appui techniques pour réorganiser l'élevage ou acquérir de nouvelles compétences", détaille Olivier Jégou.
En revanche, si pour de multiples raisons, les éleveurs souhaitent cesser leur activité, l'accompagnement devrait leur permettre d'apurer leurs dettes, de trouver des solutions de reconversion (avec financement de leur formation) et "de conserver au minimum l'usufruit de leur habitation principale jusqu'à la retraite". Une manière de ne pas ajouter au souci professionnel, un  handicap social et familial.

 

(1) Crédit agricole, Crédit mutuel, UGPVB, Association des fabricants d'aliments, chambre régionale d'agriculture, centres de gestion, MSA, préfet de la région Bretagne.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité