Aller au contenu principal

Propriété privée rurale
Un prix du foncier trop faible

Une érosion de la rentabilité du foncier, un prix de la terre en Bretagne, le plus faible de France et d'Europe et un statut du fermage inadapté. Autant d'éléments dénoncés vendredi dernier lors de l'assemblée générale de la propriété rurale du Morbihan.

 

Depuis le fond d'une salle des sessions comble, vendredi dernier à la Chambre d'agriculture de Vannes, pour l'assemblée générale de la propriété privée du Morbihan, le graphique que montre, à la tribune, Hervé du Cleuziou, se passe de commentaire. C'est l'histogramme du prix des terres. La France y figure en pôle position des prix les plus bas, sur le marché européen, "et en Bretagne c'est encore moins", poursuit le président dont l'association rassemble 1000 membres sur les 40 000 propriétaires du département. "La France est aussi le pays d'Europe où la perte du foncier agricole est la plus importante d'Europe", constate t-il rappelant le chiffre de 82 000 ha perdus en 10 ans en Bretagne selon la Chambre régionale d'agriculture, et de "2000 ha par an pour le Morbihan". Le lien de cause à effet est imparable, "c'est le manque d'attractivité et de rentabilité du foncier rural qui conduit nombre de propriétaires à prendre d'autres options que la location dès qu'ils le peuvent", poursuit-il. Car si l'année 2008 a été un peu meilleure grâce à un indice revalorisé, le bilan des quinze dernières années est de +7 %. "Cela représente une perte de 20 %".

 

Loi de modernisation, l'espoir

 

Il est donc urgent pour les membres de l'association de revenir sur l'indice du fermage et "d'y intégrer l'évolution du prix du foncier puisque c'est bien de la terre que nous louons". La future loi de modernisation agricole dans les tiroirs du ministère de l'agriculture devrait permettre de rouvrir les négociations. Au risque, si tel n'était le cas, "que la terre continue à échapper à l'agriculture", prévient-il avec en ligne de mire la SAFER, "qui n'a en rien pu empêcher la consommation des terres agricoles mais qui bloque à coup sûr l'évolution des prix…Je n'en vois plus l'utilité", souligne Hervé du Cleuziou. L'association fonde donc son espoir dans le "chantier énorme" qui s'ouvre avec la loi de Modernisation agricole qui pourrait permettre de remettre à plat ces questions ;  faible prix des terres, blocage de leurs prix, faible rentabilité et statut du fermage "qui date de l'après guerre et qui voit la fuite du foncier".

Claire le Clève

 

En bref

Congé vente : face à l'impossibilité de vendre des terre louées, l'association demande la création d'un congé vente. Celui-ci pourrait permettre à des propriétaires âgés dans l'obligation de réaliser leur capital foncier pour s'installer en foyer logement ou maison de retraite de le faire.

Sanglier: "Le sanglier circule partout. Sur la presqu'île de Sarzeau et ses 5300 ha il y a 23 000 parcelles et 11 000 propriétaires. Leur nombre a fait qu'il était obligatoire de mettre en commun des territoires de chasse. Je dis qu'il ne faut pas se cramponner à n'importe quel prix à l'exercice du droit de propriété qui a pour conséquence d'entraîner des dégâts chez les voisins" rappelle H du Cleuziou.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
"Vivre de ma passion, pas pour ma passion"
À l'occasion du Space la semaine passée, une visite d'exploitation était organisée pour mettre en avant les efforts des…
Robots d’alimentation, pour quels bénéfices ?
Avec l’agrandissement des structures, les robots d’alimentation se multiplient dans les élevages. Pour quels bénéfices ? Chambres…
Carbocage ou combien de carbone stocké dans vos haies ?
La haie bocagère recèle de richesses, y compris fourragères. Elle contribue aussi au piégeage du carbone. Mais de combien ?…
Publicité