Aller au contenu principal

Cooperl Arc Atlantique
Un résultat amoindri mais positif

La Cooperl Arc Atlantique affiche un résultat net de 5 millions d'euros pour 2010, moitié moindre à celui de 2009.

Emmanuel Commault, directeur général, et Guy Dartois, président de la Cooperl
Emmanuel Commault, directeur général, et Guy Dartois, président de la Cooperl
© Audrey Dibet

La compression des marges de la coopérative pour limiter la hausse des prix de l'aliment aux producteurs, et les difficultés structurelles du secteur industriel porcin, ont fait reculer le résultat net du groupe Cooperl, qui reste malgré tout positif, à 5 millions d'euros. "La fusion avec Arca porte ses fruits, analyse le directeur général Emmanuel Commault avec des effets positifs nettement perceptibles sur l'outil de Saint-Maixent", dont la refonte de l'atelier de découpe a constitué le principal investissement en 2010.

Dans l'industrie de la salaison, la restructuration de Brocéliande, acquis il y a 18 mois, se finalise, avec au total 25 millions d'euros investis sur trois ans. Les premiers dividendes ont été perçus en novembre dernier.  

De manière générale, la Cooperl continue d'améliorer la performance industrielle de ses outils, en investissant à hauteur de plus 30 millions d'euros en 2011. Une stratégie nécessaire selon Emmanuel Commault pour "compenser les effets du dumping social allemand qui menace le secteur de la viande depuis plusieurs années". Afin de dénoncer ces distorsions de concurrence, un collectif constitué d'organisations de l'amont et de l'aval de la filière viande française, a porté plainte devant la Commission européenne en janvier 2011. Cette plainte jugée recevable est aujourd'hui en cours d'instruction. En attendant, "les industriels français sont obligés de s'aligner sur le prix de vente pièce allemand", déplore Emmanuel Commault, ce qui mènera à "des restructurations inéluctables dès cette année", malgré "le combat quotidien des industriels pour préserver l'intérêt des producteurs de la région, et des emplois de la filière".

 

4/5 du résultat redistribués

"Le résultat sera presque entièrement redistribué aux adhérents sous forme de ristournes", a annoncé Guy Dartois. Une aide financière pendant la crise, en plus du "soutien technique apporté par la coopérative pour permettre aux éleveurs d'être les plus performants possibles". La Cooperl a notamment "comme priorité pour 2011 de continuer à soutenir le prix de base en tant qu'acheteur au cadran".

  

Les chiffres 2010

1,7 milliard d'euros de chiffre d'affaires pour 5 millions d'euros de résultat net

6 millions de porcs produits par 2 000 éleveurs

5 millions de porcs transformés sur 3 outils industriels : à Lamballe (45 000 porcs semaine), Montfort-sur-Meu (35 000) et Saint-Maixent (20 000)

1,65 million de tonnes d'aliments commercialisées, dont 1,3 million en porc

20 millions d'euros investis

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Un Space sans public mais pas sans lendemain
  Le Space 2020 a bel et bien eu lieu. Il ne restera pas dans les annales, comme si décidément cette édition et surtout son…
Publicité