Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un seul outil pour déchaumer, détruire et semer les couverts végétaux

Commercialisé depuis le début des années 2000, le Compil de Duro permet de déchaumer mais aussi de détruire et semer des couverts végétaux, défaire des prairies, semer des céréales... Une polyvalence qui a incité la FDCuma à inviter Pierre Jallu, agriculteur aujourd'hui en retraite, à venir présenter l'outil qu'il a conçu.  

Avec ses 11,5 m de long, ses 96 étoiles à 6 bêches chacune, ses 8 roues et ses deux rangées de rouleaux, le Compil est impressionnant !
© Chantal Pape

Avec ses 11,5 m de long, ses 96 étoiles à 6 bêches chacune, ses 8 roues, ses deux rangées de rouleaux et son débit de chantier de 5 ha/h, le Compil de Duro a fait sensation le 29 août dernier, à Plougonven (29). "Faux semis, déchaumage, semis de blé, de colza ou de couverts végétaux... : cet outil est polyvalent, tout en nécessitant une force de traction moindre que les outils à disques, détaille Alain Laurec, directeur de la FDCuma.. Nous voulions voir ce qu'il en était vraiment".

Des coups de cuillère

"A l'époque, je travaillais déjà avec des bêches". C'est au début des années 2000 que Pierre Jallu, agriculteur dans la Sarthe, imagine le Compil. L'idée est simple : les deux mouvements de la bêche, avancement et déplacement latéral, assurent une sorte de "coup de cuillère" et il se forme au sol une structure alvéolée, de type boîte à oeufs, contrairement au travail d'une dent ou d'un disque, qui donnent une structure lignée. La suspension du train de bêches évite le lissage. Et à l'arrière, les deux rangées de rouleaux, d'un diamètre et de vitesses de rotation différents, augmentent l'affinage du travail des bêches. "Lors de la destruction d'un couvert, les bêches causent beaucoup de blessures aux plantes, rajoute Pierre Jallu. Ces meurtrissures, combinées à la projection de terre, vont décomposer le couvert en milieu aérobie, ce qui évitera les mycotoxines".

Moins de puissance

Avec ses nombreuses roues à l'arrière et l'avant de l'outil porté par les bras d'attelage du tracteur, "le Compil nécessite 30% de puissance en moins qu'un outil à disques. Au début, il suffisait même d'un 110-120 cv pour le modèle de 5 m. Mais quand les couverts végétaux ont pris de la hauteur, il a fallu augmenter un peu la puissance pour continuer à rouler à 12-13 km/h et éviter l'enroulement de la végétation dans le train de bêches". Une puissance qui a pu diminuer un peu quand les agriculteurs ont préféré les mélanges multi-espèces à la moutarde.

Initialement prévu pour le déchaumage, le Compil a progressivement vu ses usages s'élargir. "Les déchets restent en surface et la terre est suffisamment travaillée pour y déposer les graines. Et ce sont les utilisateurs qui ont imaginé semer les couverts végétaux en un seul passage", indique Pierre Jallu. D'abord équipé d'un Delimbe, "qui fonctionnait bien pour la moutarde", le Compil s'utilise désormais avec un semoir frontal. "Le semis en répartie va induire une meilleure utilisation de l'espace. Et en blé, on constate une quasi disparition du piétin".

Vendu au prix de 60 000 € en 5 m, "le Compil peut aussi être équipé d'une option pour remonter les rouleaux et assouplir leur portée au sol", indique Pierre Jallu, qui y voit trois avantages. "Au printemps, ils ne rappuieront pas le sol au moment des semis de pois. Dans les terres difficiles, les cailloux ne viendront pas s'y bloquer. Et une fois les bêches un peu usées, ils appuieront moins fort".

 

Les 18 et 19/09 - Salon aux champs à Broons et Sévignac

Ateliers techniques, démonstrations, témoignages... : cette année, le salon Aux champs revient en Bretagne ! Organisé par le réseau des Cuma, il se tiendra les 18 et 19 septembre prochains à Broons et Sévignac (22), de 9h à 18h.

Retrouvez tout le programme sur salonauxchamps.fr

 

 

 

A Duault (22), une Cuma séduite par sa polyvalence

Agriculteur bio à Duault (22), Martin Vaculik connaissait déjà le Compil. "Mais il était trop cher pour que j'investisse seul". L'achat se fera donc par la Cuma Argoat bio. "Nous avions opté pour un 5 m neuf. Mais l'un des adhérents ne disposait pas de puissance de traction suffisante". Ce sera donc deux Compil d'occasion, un de 4 m et un de 5 m, et un semoir frontal. "Je voulais semer à la volée, ce qui permet une couverture plus rapide du sol".

Acheté pour du déchaumage, le Compil a été prévu pour 650 ha/an, avec un amortissement sur 8 ans et une facture de 10 €/ha. "Je m'en sers pour détruire des pâtures, semer du blé, de l'orge ou des couverts. Et j'en suis très content : la levée est régulière, le fumier est bien mélangé, il n'y a pas de souci pour reprendre une parcelle piétinée par les animaux". Une satisfaction partagée par tous les adhérents. "Il est bien plus polyvalent qu'on ne pensait. Et au final, il devrait travailler sur plus de 1 000 ha".

 

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
À Bolazec, Coralie s'installe avec 30 000 poules plein air
Salariée depuis une dizaine d'années, Coralie Jézéquel souhaitait s'installer en agriculture. Elle franchit le pas à Bolazec (29…
Vignette
La situation financière des élevages bovins s'est dégradée en 2018 (Idele)

Les revenus disponibles des élevages laitiers et allaitants suivis par l'observatoire de l’endettement ont globalement…

Vignette
Le P'tit gallo sur le chemin de l'autonomie énergétique
À Montreuil-le-Gast, la ferme du P'tit Gallo a fait son trou dans le paysage local. Après des débuts "un peu galère", quand il s'…
Vignette
Agriculteurs de Bretagne et "Incoulables" sur le même bateau, vent d’espoir portant
Après "Intouchables", il y aura "Incoulables". Une histoire belle où l’on ne sombre pas, ode à la vie, à l’après, l’après cancer…
Vignette
7 651 vols en un an dans les exploitations agricoles
7 651 vols ont été recensés en France dans les exploitations agricoles en un an par les services de gendarmerie. Le nombre de…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Publicité