Aller au contenu principal

Le concours de labours
Une affaire de spécialistes !

On aurait tendance à l'oublier, tant les animations proposées par les Jeunes Agriculteurs sont nombreuses. Mais l'Agrifête, c'est, à l'origine, un concours de labours ! Rencontre avec des passionnés.

Ils ont l'air concentré, un oeil sur la charrue, l'autre sur la parcelle, et la tête remplie de calculs compliqués pour finir leur parcelle pile poil dans les clous. Non, le concours de labours ne s'improvise pas ! "Il faut faire attention aux pénalités, explique René Donval, ex-champion de France, venu soutenir son neveu, qui a pris la relève l'année dernière.
Première difficulté : le sillon d'ouverture. "Il faut qu'il soit droit, régulier, pas trop profond, avec le chaume attaqué sur toute la longueur du sillon". Les connaisseurs apprécieront ! "Chaque candidat a 30 minutes pour jalonner sa parcelle et faire son sillon d'ouverture".

Puis vient l'ados qui, comme son nom l'indique, va venir s'adosser au sillon d'ouverture. "Il faut qu'il soit bien droit, régulier, et pas trop prononcé, détaille André Donval, lui aussi passionné par le labour, d'abord comme concurrent puis comme "conseiller" pour le canton de Landivisiau.
Une fois la parcelle bien avancée, c'est au tour des courts-sillons. Avec, là encore, des risques de pénalité, s'il y a des traces de roue, si la jonction est mal faite ou si le concurrent, après avoir mal calculé, finit du mauvais bout de la parcelle. "Souvent,c 'est le sillon d'ouverture et la dérayure finale qui font la différence", affirme René Donval, qui conseille aux candidats d'opter pour une charrue bi-socs et un petit tracteur. "Les courts-sillons seront plus faciles à faire avec une charrue plus courte. Et passer en roues étroites sur un petit tracteur permet d'éviter le risque d'avoir deux traces de roues sur le sillon final". Quand on vous disait que c'était une affaire de spécialistes !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité