Aller au contenu principal

ABVE
Une association pour fédérer les agriculteurs autour de l'Elorn

Fondée en 2003, l'ABVE, l'association des bassins voisins de l'Elorn, s'est fixée deux objectifs : assurer la représentation des agriculteurs notamment au sein du Sage, mais aussi communiquer de façon positive sur l'agriculture et l'engagement des agriculteurs en faveur de la préservation de la qualité de l'eau.

"Il fallait se fédérer, trouver un moyen de faire entendre notre voix". A lui seul, l'Elorn alimente en eau potable une bonne partie de la population de Brest et sa région. Et quand se mettent en place le programme Bretagne eau pure puis le Sage de l'Elorn, les agriculteurs du bassin versant ressentent le besoin de se regrouper. "Une partie d'entre nous dépend de l'antenne de la chambre d'agriculture de Brest, les autres de Morlaix, ce qui ne facilite pas les choses", explique Yvon Pinvidic.

Un lieu d'échange

 

Et c'est ainsi que naît l'ABVE, l'association du bassin versant de l'Elorn, en 2003, transformée, quelques années plus tard en association des bassins voisins de l'Elorn, quand le Sage s'étend à la Mignonne, à la rivière de Camfrout, et jusqu'à la Penfeld. "L'ABVE est un lieu d'échange", apprécie Denis Sanquer, qui a succédé à Yvon Pinvidic il y a un peu plus d'un an à la tête de l'association. Qu'ils produisent du porc, du lait, de la volaille, des céréales ou des pommes de terre, en bio ou en conventionnel, la centaine d'adhérents que compte l'association représente la diversité de l'agriculture sur le territoire. "Et c'est très enrichissant pour chacun".

Lieu de discussion entre agriculteurs, l'ABVE a très vite réussi à se faire reconnaître et à être consultée dès qu'il s'agit de qualité de l'eau. C'est dans ce cadre qu'elle s'est prononcée contre les objectifs fixés par le Sage, 22 mg de nitrates à l'horizon 2021, des objectifs qu'elle juge inatteignables sauf à vouloir faire disparaître la production. "Ici, l'agriculture est intensive et créatrice d'emplois, rappelle Yvon Pinvidic. Depuis des années, les taux de nitrates ne cessent de descendre, pour se situer désormais aux alentours de 30 mg. Et les normes sont également respectées en ce qui concerne les pesticides".

 

Communiquer

 

Si les agriculteurs y voient le fruit du travail qu'ils mènent depuis des années en faveur de la protection de l'environnement, ils sont convaincus que le grand public, lui, n'a pas pris la mesure des changements de pratiques opérés dans les campagnes. Et c'est le second objectif que s'est fixée l'ABVE. "La reconnaissance sociétale, on en a besoin pour poursuivre le travail entamé, estime Denis Sanquer. Mais cette reconnaissance, il faut aller la chercher".

Après avoir invité les élus du territoire sur une exploitation, l'association a travaillé l'an passé avec la biscuiterie brestoise Terre d'embruns. "A leur demande, nous avons d'abord semé du blé noir sur leurs 1 400 m² de pelouse. Et début juillet, nous avons proposé une journée d'animations grand public, pour expliquer nos métiers, montrer comment on travaille". L'association réfléchit maintenant à une rando-ferme, tout en continuant à être présente dans les différentes instances. "La station de captage de Pont ar Bled revoit son périmètre de protection. Il faudra trouver des solutions intelligentes, qui ne pénalisent pas trop l'activité économique".

Votre exploitation est située sur le territoire du Sage de l'Elorn et vous souhaitez rejoindre l'ABVE ? N'hésitez pas à prendre contact avec son président pour de plus amples renseignements : denis.sanquer@wanadoo.fr.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité