Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une association pour renouer le dialogue

Justement nommée Dialog', cette association du pays de Fougères est un facilitateur d'échanges qu'ont créé les agriculteurs pour renforcer le dialogue avec les nouveaux habitants. Elle leur donne rendez-vous lors de la rando-patrimoine du 20 septembre.

L'association Dialog' organise débats et soirées d'échanges autour de l'agriculture et du territoire.
L'association Dialog' organise débats et soirées d'échanges autour de l'agriculture et du territoire.
© AFIP

On peut habiter sur le même territoire et ne pas se connaitre, ne pas se comprendre. C'est d'autant plus vrai dans les territoires ruraux où de nouvelles populations décident de s'installer. Pour faciliter les échanges, des organisations agricoles (Trame, les chambres d'agriculture, le réseau Cuma) et des structures comme Terres en ville et l'Association de formation et d'informations pour le développement d'initiatives rurales ont initié, en 2006 au sein d'un programme baptisé Dialog', 10 projets pour créer des lieux de dialogue. Parmi eux, celui du pays de Fougères. "Avec la création de l'A 84, nous avons vu arriver en nombre de nouveaux habitants, retrace Pascal Pommereul, agriculteur à Saint Brice en Cogles et président de l'association Dialog' pour ce territoire. Nous voulions leur parler de notre région, de son histoire, de ses spécificités. Nous, les agriculteurs, devenons minoritaires dans nos communes. Nous devons donc créer du dialogue avec nos voisins. Plus on se parle, plus on désamorce les conflits. C'est dans cet esprit que nous avons répondu à l'appel à projets".

Le groupe d'agriculteurs décide donc d'organiser des débats, des réunions pour faciliter les échanges avec les élus locaux et les nouveaux habitants. Dès février 2007, deux débats sont organisés à Saint Sauveur des Landes et Montours pour faire, ensemble, le bilan des 10 ans depuis l'implantation de l'autoroute. "Nous avons parlé foncier, habitat, cohabitation, retrace Pascal Pommereul. Des sujets qui intéressent tout le monde". Le Safir, qui a lieu à Saint Brice en 2008, verra une nouvelle action de l'association. Avec Couleurs de Ferme et la communauté de communes, un lieu d'échanges, l'île de la cohabitation, est créé au cœur du salon. La même année, le contentieux sur la qualité de l'eau pour le bassin versant des Echelles ravive la nécessité pour le monde agricole de faire connaitre ses pratiques. Pour parler productions locales, c'est auprès des consommateurs sur le marché d'été de Louvigné du Désert que l'association Dialog' organise un débat. Au printemps dernier, deux débats sont organisés autour de la question "Fougères, terre d'accueil ?". Au bout de deux ans, l'arrêt du financement Vivéa risquait de mettre un terme aux projets. "L'intérêt de notre démarche a été reconnu par la Fondation de France qui nous a alloué une subvention pour 2 ans, apprécie Pascal Pommereul. Mais notre financement reste fragile".

 

Créer un rendez-vous régulier

C'est aux amateurs de randonnée que l'association Dialog' donne rendez-vous le dimanche 20 septembre, à l'occasion de la rando-patrimoine du pays de Fougères. "A Fleurigné, nous profitons d'un endroit en surplomb d'où l'on voit la campagne mais aussi la ville qui avance pour organiser une lecture du paysage", prévoit Pascal Pommereul. Les agriculteurs expliqueront pourquoi le paysage a ce visage aujourd'hui, la façon dont l'agriculture l'a façonné, pourquoi le foncier agricole doit être préservé. "C'est un pari, nous ne savons pas si les randonneurs vont accrocher", risque le représentant de Dialog'.

Après ce pari, les membres de l'association ont bien d'autres projets. "Nous voudrions organiser de nouveaux débats cet hiver sur la crise et les nouveaux modes de vie qu'elle peut faire émerger, dévoile Pascal Pommereul. Cette fois-ci dans des endroits différents, plus chaleureux, comme le bistrot d'un conteur à Dompierre du Chemin ou dans la yourte qu'un jeune agriculteur a installé sur son exploitation. Nous voudrions arriver à mettre en place un rendez-vous régulier, pour donner envie aux gens de se retrouver. De même, nous souhaitons élargir notre groupe pour ne pas rester agricolo-agricole mais aborder tous les thèmes de la ruralité". "Ce n'est pas toujours facile de toucher les nouveaux habitants mais j'ai l'impression que notre démarche fait réfléchir les politiques", conclut Pascal Pommereul.

Pour tout renseignement, contacter Pascal Pommereul (02 99 97 71 38, pascal.pommereul@orange.fr).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Publicité