Aller au contenu principal

BRETAGNE PLANTS
Une campagne incertaine

Le marché de la pomme de terre de consommation est peu actif, faisant craindre une campagne plus difficile pour le plant.

De gauche à droite : Emmanuel Guillery, directeur de Bretagne Plants, et Dominique Morvan, président.
De gauche à droite : Emmanuel Guillery, directeur de Bretagne Plants, et Dominique Morvan, président.
© Terra


"Pour la première fois depuis plus de 30 ans, la tendance à la diminution du nombre de producteurs a été inversée, s'est félicité Dominique Morvan, le président de Bretagne Plants, le 13 janvier dernier, lors de l'assemblée générale. Encarts dans les journaux agricoles, diffusion d'une plaquette, opération portes ouvertes... : les efforts de Bretagne Plants ont payé et 23 agriculteurs ont démarré la production de plants en 2009, compensant largement les 17 arrêts enregistrés sur la campagne. "L'effectif est remonté à 312 producteurs, pour une superficie de 4 900 ha, en progression de 3,9% par rapport à 2008".

Des prix en baisse sur le marché français

Si la campagne 2008-2009 s'est bien passée, avec des cotations qui se sont maintenues à des niveaux soutenus tant sur les variétés du domaine public que sur celles sous exclusivité, la campagne en cours s'annonce plus incertaine. "Les surfaces en pomme de terre de consommation ont partout progressé, indique Emmanuel Guillery, directeur de Bretagne Plants. + 1,5% en France, + 4,4% dans le Nord de l'Europe".
Les cotations ont commencé à un niveau médiocre, 70-75 ?/t en Bintje fin novem-bre, contre 90 à 130 ? un an plus tôt. "Le marché est peu actif et les prix stagnent, sous la pression des promos à prix invraisemblables, réalisées dans la grande distribution". Du coup, sur le marché français, les cotations du plant sont en repli, pour les variétés du domaine public ou, au mieux, stables pour les variétés sous exclusivité, "mais au risque de perdre des marchés", reconnaît Eric Bargy, PDG de Germicopa.
A l'export, la situation varie d'une destination à l'autre. "En début de saison, les exportateurs ont tiré profit de la rapidité des arrachages pour livrer les marchés précoces : Cuba, Koweit, Mali, Soudan...", rappelle Emmanuel Guillery. Si une progression des plantations de Spunta a, un temps, fait craindre une surproduction, incitant certains exportateurs à réduire leurs tarifs à destination de 100 à 150 ?/t, la forte demande algérienne a, finalement, assaini la situation. "Mais au détriment des nouvelles variétés".
"En Espagne et au Portugal, la situation est catastrophique", rajoute Eric Bargy, faisant état de difficultés de paiement, dus à la crise financière.
Reconnue pour la qualité sanitaire de son plant, la Bretagne entend préserver ses atouts. "Il nous faut maintenir nos sols indemnes de parasites de quarantaine", martèle Dominique Morvan. Pour y parvenir, Bretagne plants entend limiter les sources de contamination, via le plant acheté à l'étranger, l'épandage de boues ou l'utilisation des eaux de retenues collinaires. Grâce un mécanisme de solidarité, mis en place au niveau national, les cas éventuels seront indemnisés, afin d'éliminer les lots atteints.
"Et nous allons informer les autres filières de production de nos contraintes et exigences sanitaires". Des premiers échanges ont déjà eu lieu avec les conserveries de légumes, afin de les sensibiliser aux risques d'introduction et de dissémination de nématodes à galles lors des récoltes et transport de légumes-racines.
En 2010, Bretagne plants construira également un nouveau laboratoire de culture in vitro et agrandira ses labos de détection des maladies et parasites.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité