Aller au contenu principal

entreprises coopératives
Une chance pour l'Europe ?

Dans un contexte de crise économique et sociale, le modèle coopératif a le vent en poupe. Pour son 5e colloque mutualiste national, organisé cette année à Rennes, le Crédit agricole a placé cette problématique au cœur des débats, à l'horizon de l'Europe. Alors, les coopératives, une solution pour réconcilier les Français et les entreprises ? Éléments de réponse.

Elie Cohen
Elie Cohen
© terra

Coopératives d'entreprises, d'utilisateurs ou d'usagers, banques coopératives, coopératives de production et enfin société coopérative européenne. Le paysage coopératif est multiple, avec une diversité sectorielle, qui va des secteurs phares que sont les services industriels (41%) et l'agriculture (33%), au logement (17%), en passant par la banque (5%), la consommation (3%) ou les pharmacies (1%).
Pourquoi le mouvement coopératif retrouve-t-il des couleurs ? "La crise a remis en cause le modèle actionnarial", estime Elie Cohen, économiste et directeur de recherche au CNRS. L'ancrage territorial et l'emploi sont parmi les ressorts que l'on retrouve dans toutes les coopératives. Ce que confirme d'ailleurs Josu Urgate, président du groupe Mandagron International (Fagor, Brandt, Vedette), plus grand groupe coopératif au monde. "Nous avons différents types de coopératives dans le groupe, mais notre volonté première a toujours été de favoriser l'emploi dans le Pays Basque", rappelle celui qui dirige un groupe qui compte aujourd'hui 85 000 personnes, 77 usines dans 17 pays.

Conjuguer proximité et compétitivité


Sur des marchés où la concurrence est mondiale, comment conjuguer proximité et compétitivité ? "Depuis 10 ans, les résultats des groupements sont au dessus du marché et à la proximité nous avons ajouté des moyens puissants et modernes pour répondre aux attentes", répond Jean Leroyer, administrateur de Système U, citant en exemple le partenariat avec Biolait, groupement pour lequel Système U reverse 3 centimes à chaque litre de lait vendu.
Un discours que rejoint le président de la Cooperl Arc Atlantique, Guy Dartois, même si ce dernier avoue que "le défi est parfois difficile, car nous sommes confrontés à la volatilité et, dans certains cas, aux distorsions de concurrence".
Au modèle actionnarial, les coopératives préfèrent mettre en avant le capital humain, "la vraie valeur", selon Alain David, président de la caisse régionale du Crédit agricole d'Ille-et-Vilaine, qui ajoute : "il faut avoir les équipes qui ont compris qu'elles ne travaillent pas dans une entreprise comme les autres. Nos salariés adhérent au projet d'entreprise et se sentent porteurs de valeurs". D'ici à ce que la valeur humaine soit inscrite au bilan d'une entreprise...
Pour conclure, le président du Crédit agricole en Bretagne, Christian Talgorn, souligne que "les jeunes générations attendent que l'entreprise leur offre une dimension qui ne se résume pas à l'économie et qu'elle soit capable de leur donner des perspectives d'avenir". A écouter tous ces intervenants, on pourrait presque se laisser aller à croire que le monde coopératif est la panacée, ou tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes...
La concurrence n'y est pourtant pas moins féroce qu'ailleurs et ses acteurs doivent toujours être attentifs aux évolutions réglementaires, qui pourraient à terme mettre à mal la compétitivité des coopératives ou qui empêcheraient le développement territorial.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité