Aller au contenu principal

Une charte qualité pour les serres

Intégration paysagère, gestion des déchets et de l'eau... : depuis 1999, pour bénéficier des subventions du Conseil général, les serristes doivent s'engager à respecter une charte qualité. Une charte qui intègre désormais un volet social et un volet énergie.

(De gauche à droite) Le 28 mars dernier, Georges Guézenoc, secrétaire adjoint de la Chambre d'agriculture, Pierre Bihan Poudec, président de la Sica de Saint Pol de Léon, Pierre Maille, président du Conseil général, et Philippe Daré, président de Savéol, ont signé la charte de qualité des serres.
(De gauche à droite) Le 28 mars dernier, Georges Guézenoc, secrétaire adjoint de la Chambre d'agriculture, Pierre Bihan Poudec, président de la Sica de Saint Pol de Léon, Pierre Maille, président du Conseil général, et Philippe Daré, président de Savéol, ont signé la charte de qualité des serres.
© Chantal Pape

Le Finistère compte 389 ha de serres agricoles. Si la plus grande partie, 277 ha, est réservée à la tomate, on y cultive aussi des fraises, des concombres, des fleurs coupées, des plantes en pot... Un secteur en croissance, + 29% en 10 ans, et fortement employeur de main d'oeuvre, 3 712 salariés.

Depuis une bonne dizaine d'années, le Conseil général octroie des subventions aux serristes pour recycler et désinfecter les solutions nutritives, créer des réserves d'eaux pluviales, réaliser des talus et planter des haies bocagères... En contrepartie, les producteurs s'engagent à respecter une charte qui aborde la gestion de l'eau et des déchets, l'insertion paysagère de leurs serres...

Mais, entre-temps, le prix de l'énergie a flambé, obligeant les producteurs à investir dans dans des systèmes d'économie d'énergie (écrans thermiques, open buffer...) ou dans de nouvelles énergies (bois, cogénération...). Le 28 mars dernier, Pierre Maille, président du Conseil général, s'est donc rendu au Caté, à Saint Pol de Léon, pour officialiser la nouvelle charte. Aux volets économie et environnement, se rajoutent désormais un volet social, pour inciter à la formation, à l'emploi de personnes en insertion ou handicapées... et un volet énergie, le Conseil général abondant le PVE, le plan végétal pour l'environnement, sur la partie économie d'énergie dans les serres.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité