Aller au contenu principal

Une convention pour faciliter l'emploi en agriculture

L'AEF, l'Association emploi formation et Pôle emploi travaillent de concert pour relever le défi de l'emploi en agriculture.

L'AEF et Pôle emploi ont signé une convention de partenariat le 3 avril dernier, à Guipavas.
L'AEF et Pôle emploi ont signé une convention de partenariat le 3 avril dernier, à Guipavas.
© Chantal Pape

Producteur de tomates à Guipavas sur trois hectares de serres, Pascal Abiven peut compter sur une équipe de 7 à 8 permanents, complétée tous les ans par des saisonniers pour atteindre une trentaine de salariés. L'an passé, il a recruté Daniel, un ancien salarié de l'abattoir Gad, pour la récolte, en bas de plante. L'expérience s'avérant concluante pour l'un comme pour l'autre, Daniel a profité de l'hiver pour suivre une formation et il travaille désormais en haut de plante, un poste nettement plus exigeant.

 

Depuis 1992

 

Des parcours comme celui-là, Gilles Burel, animateur à l'AEF, pourrait en citer des dizaines, comme cette coiffeuse travaillant désormais en élevage de porcs. Ils ont tous un point commun : pour aboutir à un contrat à durée indéterminée, ils ont pu compter sur le partenariat noué entre l'AEF et Pôle emploi, et bénéficier d'une solution "à la carte", au plus près de leurs attentes.

"Notre première convention date de 1992", explique Gilles Burel. Lancée par les partenaires sociaux, FDSEA et CFDT, l'AEF a tout juste deux ans. Et, pour remplir au mieux ses missions, mettre en adéquation l'offre et la demande d'emplois en agriculture, elle décide de travailler en partenariat avec Pôle emploi. "Il y des opportunités en agriculture, souligne Rachid Drif, directeur territorial de Pôle emploi 29. Nous avons décidé de mutualiser nos énergies".

 

En adéquation

 

Dès la première étape, la promotion des métiers de l'agriculture et la détection des candidats, les deux organismes travaillent de concert, l'AEF participant à des forums de l'emploi ou des jod dating organisés par Pôle emploi. Si ce dernier accompagne ensuite la transition professionnelle des demandeurs d'emploi, l'AEF, grâce à son réseau, peut proposer des exploitations pour une visite, un premier contact avec le métier via une Adema ou l'EMT, des dispositifs permettant aux futurs candidats de vérifier "in situ" leur motivation pour ces métiers.

Et c'est aussi ensemble que l'AEF et Pôle emploi mettent ensuite sur pied des formations, pour une parfaite adéquation entre compétences des salariés et attentes des employeurs. "Nous mettons aussi en commun nos offres d'emploi, rajoute Rachid Drif. Les centraliser permet aux demandeurs d'emploi de voir qu'il s'agit d'un secteur offrant de réelles possibilités d'emploi et d'évolution de carrière".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité