Aller au contenu principal

Une demande foncière a un niveau record.

La Bretagne connait sur le marché foncier une situation un peu particulière, faite de prix plutôt raisonnables (4200 € en moyenne) mais en hausse, au milieu d'un marché particulièrement actif et concurrentiel. Alors que 6991 ventes foncières agricoles sont intervenues en Bretagne en 2011, qui portaient sur un total de 28 500 ha , la Safer a acquis 4338 ha. L'intervention de laSafer reste donc un élément essentiel dans la constitution du marché foncier à la fois en terme de prix comme d'orientation des terres

Joseph Gautier Président de la SBAFER
Jean Paul Lelan directeur .
Joseph Gautier Président de la SBAFER
Jean Paul Lelan directeur .
© terra

le marché foncier est aujourd'hui représenté par plusieurs niveaux essentiels. Le principal élément est représenté par les terres et les propriétés agricoles 28400 ha , ainsi que forestières 3200 ha , mais 1200 ha sont vendus a destination d'espaces résidentiels ou de loisir, 2200 pour accompagner des maisons à la campagne et 1300 ha partent pour l'urbanisation.  Cette dernière part est d'ailleurs souvent pointée du doigt par le milieu agricole pour demander une meilleure protection des superficies agricoles.  Il est intéressant de noter que progressivement soit par volonté politique soit du fait de restrictions budgétaires, cette part de foncier qui quitte l'agriculture est passée de 2800 ha à 1300 ha. Mais dans le même temps 3400 ha partent encore vers des espaces résidentiels, de loisirs, ou pour des maisons à la campagne.


Une capacité d'action limitée.

 

La loi limite les possibilités d'action de la Safer aux  biens agricoles, mais avec un certain nombre d'exclusions sur les ventes dont celles au fermier en place. Autres exceptions , les ventes de parts de sociétés qui semblent aujourd'hui se développer et représentent une façon de contourner le contrôle de la Safer. Cette dernière intervient aujourd'hui sur ¼ du marché qui lui est accessible, soit 555 acquisitions en 2011.

83% de ces opérations ont été réalisées à l'amiable et seulement 16% par préemption , même si évidemment on parle plus fréquemment de ces dernières.

73 « contre propositions de prix » ont été formulées, ce qui signifie que l'action de la Safer reste un élément de formation du prix tout à fait important. La plupart se sont soldées par une négociation à l'amiable soit encore fréquemment par un retrait de la vente du bien.

 

Les rétrocessions vers l'installation.

 

Au cours de l'année 2011 les rétrocessions se sont faites en majorité vers des dossiers d'agrandissement, mais à part pratiquement égale avec des dossiers d'installation. La Safer revendique l'intervention sur  149 installations, ce qui reste un des meilleurs « scores » de France, en notant une progression de dossiers d'installation sur des petites surfaces, dans des activités dites de diversification.

La Safer présente ce jour même les principales données de son exercice 2011  lors de son assemblée générale. Une certitude avec en moyenne 5,6 candidats par opération le marché foncier restera tendu de longues années encore. Un signe que l'on peut considérer comme positif, la terre continue d'attirer les agriculteurs, mais aussi des investisseurs, qui croient selon les cas à la valeur du placement , ou à la valeur du métier, …. et le plus souvent aux deux !

Jean Dubé

 

Marchés en ha

2007

2008

2009

2010

2011

Evolution 2011/2010

agricole

32 000

31 500

25 100

26 000

28 400

+ 9 %

forestier

1 400

5 100

4 400

2 200

3 200

+ 45 %

espaces résidentiels et de loisirs
non bâtis

1 500

1 400

1 300

1 300

1 200

-   8 %

maisons à la campagne

2 400

2 000

1 900

2 200

2 200

=

urbanisation

2 800

2 600

2 000

1 300

1 300

=

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère à l’honneur des Trophées de l’agro-écologie
Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien du Crédit Agricole, organise chaque année les Trophées de l’…
Arrêt de la castration à vif : le ministre présente son plan d'action
Vendredi 19 novembre, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, s'est rendu dans les Côtes-d’Armor, aux…
Mettre à profit la biodiversité pour contrôler les ravageurs
La biodiversité est souvent considérée comme une notion abstraite à l’usage des naturalistes. Avec l’avancée des connaissances,…
Trop c’est trop

Alors que l’on nous parle de souveraineté alimentaire et de transmission-installation,force est de constater que la…

Égalité dans les territoires ruraux : mais où sont les femmes !
"Femmes et ruralité : en finir avec les zones blanches de l’égalité", tel est le titre du rapport d’information que vient de…
Prophylaxie bovine : quid de la nouvelle réglementation ?
La loi de santé animale (LSA) fixe les grands principes de prévention et d’éradication des maladies animales et impose pour la…
Publicité