Aller au contenu principal

S'Installer hors cadre familial
Une entreprise courageuse

En légère progression, les installations hors cadre familiale représentent environ un tiers des installations en 2007 en Côtes d'Armor. Salariés, Dominique Renault et Cécile Métayer se sont lancés dans l'aventure. Depuis 3 mois, ils sont à la tête de l'EARL du Pantou à Plougonver.

Cécile Métayer, leur fille Manon et Dominique Renault sont installés depuis le 16 octobre à Plougonver. Après avoir franchi les étapes de l'installation et ses tracasseries, ils s'appliquent à faire tourner l'exploitation.
Cécile Métayer, leur fille Manon et Dominique Renault sont installés depuis le 16 octobre à Plougonver. Après avoir franchi les étapes de l'installation et ses tracasseries, ils s'appliquent à faire tourner l'exploitation.
© terranet

Fini la ville, les bruits des voiture, les ordres du patron....Trois mois après leur installation, Dominique Renault et Cécile Métayer savourent leur nouvelle vie à la campagne à s'occuper des animaux. Installés après un tiers sur la commune de Plougonver, le couple a pris en main la ferme depuis le 16 octobre. C'est ainsi qu'est née l'EARL du Pantou. L'outil de production comprend un quota de 374 000 litres de lait et un atelier de 140 places de porcs engraissés à façon pour une SAU totale de 73 ha (40 ha de prairies). "Non sans mal", soulignent les nouveaux exploitants qui regardent le chemin parcouru, encore bien présent à l'esprit. C'était il y a 2 ans. Début 2007, les recherches débutent. Salariés l'un et l'autre, âgés de 35 ans, le couple décide de sauter le pas. Originaire d'Yffiniac, fils de producteurs de lait à la retraite, Dominique travaille depuis plus d'une dizaine d'années dans les systèmes d'alarme. Quant à Cécile, son BPREA en poche, elle a travaillé quelques années en élevage de porcs. Bouche à oreille, annonces, agences, inscription au RDI (répertoire départ-installation) de l'Adasea..., ils multiplient les démarches alors que Dominique entame une formation à Quintenic via un congé-formation pour décrocher un BPREA. Ce qui le motive : la production laitière.
Et puis, c'est le coup de cœur. Ils découvrent l'exploitation de Jean François et de Jeannette Guénégou nichée en Centre Bretagne et signent en janvier 2008, le compromis de vente. Le coût de la reprise se révèle correct. Le couple deviendra propriétaire des bâtiments, de la maison d'habitation, du cheptel et des outils, avec la quasi-totalité des terres en location (70 ha dont 40 appartenant au cédant).
Le stage de parrainage : une aide indispensable
Plus une minute à perdre : une partie du stage 6 mois de Dominique est alors réalisée sur l'exploitation. L'expérience de Cécile la soustrait de cette étape."Nous avons réussi à décrocher, difficilement, un contrat de parrainage, qui m'a permis de travailler avec Jean François et Jeannette de juin à septembre, tout en ayant un salaire et une protection sociale", explique Dominique. Une découverte de l'exploitation avant la prise en main que les nouveaux installés jugent plus qu'indispensable. "Sans cette expérience salariée dans l'élevage, jamais nous n'aurions pu reprendre de but en blanc les rênes de l'exploitation", reconnaissent-ils.
Si les jeunes agriculteurs avouent avoir bénéficié d'un parcours à l'installation relativement bien "goupillé", il n'en demeure pas moins un petit sentiment de "galère". "Extérieur au monde agricole, nous ne connaissions personne, nous n'avions pas de contact pour nous guider à travers les différentes étapes", estiment Dominique et Cécile.
Le regard tourné vers l'avenir, ils n'ont plus qu'un seul objectif : faire avancer l'exploitation tout en limitant les charges. "Aujourd'hui, après 3 mois de mise en route, nous avons rôdé notre organisation de travail", constate Dominique. Au jour le jour, les agriculteurs s'adaptent au troupeau, aux conditions de travail... Pas toujours faciles, ni prévisibles quand il faut dégeler les tuyaux de la salle de traite à l'eau chaude. L'hiver rude ne facilite pas la tâche. Des conseils, parfois, ils en demandent à Jean-François Guénégou, quand un événement imprévu survient.
Des projets, les éleveurs en ont. "L'exploitation aurait besoin d'un petit coup de jeune", reconnaît Dominique. Excepté la stabulation réalisée en 2001 avec la mise aux normes, les bâtiments sont âgés d'une trentaine d'années. Le plus urgent : refaire à neuf le bloc traite, "trop vétuste et pas assez fonctionnel". Mais la conjoncture laitière (les éleveurs livrent à Entremont Alliance) et les imprévus qui se sont ajoutés, ont creusé la trésorerie retardant le projet prévu initialement au printemps. Optimistes, ils attendront. "Mais dès que possible, on lance le chantier".

Transmettre son exploitation
Les JA et la FDSEA organisent prochainement 2 journées d'information auprès des futurs cédants, mardi 13 janvier au centre de formation d'Armor à Pommerit Jaudy et mercredi 14 janvier au lycée de la ville Davy à Quessoy (voir agenda).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Pour un soutien différencié à l’agriculture biologique

De plus en plus de jeunes entrent dans le métier avec un projet en agriculture biologique (30 % en 2020 en Bretagne). Ce…

Publicité