Aller au contenu principal

Une journée pour donner l'envie de venir travailler en agriculture

Témoignages, films, sketch... : le 17 novembre prochain, à Carhaix, le réseau Agriculture au féminin va faire feu de tout bois pour donner envie aux femmes et aux hommes de rejoindre les métiers de l'agriculture.

La commission Agriculture au féminin a présenté la journée "L'agriculture je like" du 17 novembre prochain au Gaec Rannou, à Lopérec.
La commission Agriculture au féminin a présenté la journée "L'agriculture je like" du 17 novembre prochain au Gaec Rannou, à Lopérec.
© Chantal Pape

"Pourquoi j'y arriverais pas ?" Cette phrase a guidé tout le parcours de Marie Rannou. Agée de 30 ans, la jeune femme a d'abord marché dans les pas de son frère, de trois ans son aîné, sur la ferme familiale, à Lopérec. Comme lui, elle se prend de passion pour l'agriculture et rentre au lycée du Nivot, après la Troisième. BTS en poche, elle décide de travailler en service de remplacement, "histoire de voir de quoi j'étais capable".

Elle y prend de l'assurance et profite, 4 ans plus tard, d'une opportunité pour devenir associée de Gaec, avec ses parents et son frère. Avec, dès le départ, une idée fixe : tout faire sur l'exploitation laitière. "C'est la variété qui m'intéresse dans ce métier". Pas question de se cantonner à la traite ou aux tâches administratives ! Marie se charge aussi d'épandre le lisier ou de presser la paille. "Et toutes les décisions se prennent ensemble". Epanouie dans son métier, la jeune femme n'en changerait pour rien au monde !

 

1 400 postes à pourvoir

 

Comme elle, plus de 6 000 femmes travaillent en agriculture dans le Finistère, où elles représentent 30% des actifs, mais seulement 22% des chefs d'exploitation et des installations aidées. Regroupées au sein de 6 commissions locales Agriculture au féminin, elles ont décidé de partager leur passion des métiers de l'agriculture et de promouvoir la mixité. Et organiseront, le 17 novembre prochain, une grande journée à Carhaix, intitulée "l'agriculture, je like", en référence aux réseaux sociaux.

"A l'horizon 2020, l'agriculture bretonne aura besoin de plus de 1 400 personnes, chefs d'exploitation ou salariés, détaille Isabelle Salomon, présidente d'Agriculture au féminin. Par le biais de témoignages, cette journée veut donner envie aux femmes de venir travailler dans l'agriculture". A celles qui y sont déjà, le réseau Agriculture au féminin présentera ses activités, et tentera de leur donner l'envie de s'engager. "La journée est ouverte à tous, hommes et femmes, et sera ponctuée de petits films, lipdub, skech, chanson..., rajoute Isabelle Salomon. Et des agricultrices belges, avec qui nous travaillons depuis un an, viendront nous présenter comment elles assurent, chez elles, la promotion de leurs métiers".

 

 

En pratique

 

Le mardi 17 novembre,

De 9h30 à 17h30,

Salle des Halles, à Carhaix,

20 €/personne,

Renseignements complémentaires et inscription auprès de Stéphanie Vétal, au 02 98 52 49 0902 98 52 49 09 ou stephanie.vetal@finistere.chambagri.fr

 

You'll need Skype CreditFree via Skype
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Publicité