Aller au contenu principal

ÉLECTIONS RÉGIONALES
Une liste agricole se constitue

"Terres de Bretagne" : c'est le nom donné aux listes qu'ils tentent de rassembler dans les quatre départements bretons. Leur programme: "la Bretagne et les Bretons ont besoin d'une agriculture forte".

De gauche à droite : Yannick Le Borgne, Christine Lairy, Eric Toulgoat et Charles Laot
De gauche à droite : Yannick Le Borgne, Christine Lairy, Eric Toulgoat et Charles Laot
© Terra


Ils ont jusqu'au 15 février pour présenter leur liste agricole aux élections régionales. Des listes en fait, comme le veut ce scrutin régional, une pour chacun des quatre départements bretons, soit 91 candidats... qui tous ne sont pas encore trouvés. Mais ils ne désespèrent pas d'y parvenir avant la date fatidique. Mardi, réunis à Rennes, ils étaient quatre des candidats déjà connus de cette liste dénommée "Terres de Bretagne" à présenter les objectifs de cette démarche inédite : faire entendre la voix des professions agricoles et agroalimentaire dans le concert des candidatures des partis. De parti, ils n'en ont pas, ne s'y réfèrent pas et ne veulent pas entendre parler de politique. Mais ils ont bel et bien l'intention de peser sur  le débat politique de cette campagne. Charles Laot est éleveur de porc à Lanildut, dans le Finistère, Yannick Le Borgne, est éleveur laitier à La Trinité Porhoët, dans le Morbihan, Christine Lairy, elle, produit du lait et des volailles label à Rannée, en Ille et Vilaine, seul Eric Toulgoat n'est pas agriculteur, mais ce Costarmoricain se sent toutes les raisons d'être concerné par le message de cette liste atypique. Directeur de production d'une entreprise avicole, il représente ici l'amont de l'agriculture.
Le message de "Terres de Bretagne" tient d'abord dans un constat : le monde agricole ne va pas bien, et c'est le désarroi qui domine. Il tient aussi dans leur ressenti d'une classe politique aux abonnés absents. Il tient enfin dans leur volonté d'être entendus : "on veut une rémunération juste, on veut que la Bretagne s'en sorte"... Et qu'elle s'en sorte avec ses agricultures et son agroalimentaire. C'est 30% des emplois en Bretagne, 39% du chiffre d'affaires breton, 34% des exportations, ce sont 34 000 exploitations agricoles qui génèrent directement 170 000 emplois.
Ces candidats "Terres de Bretagne" sont convaincus que l'avenir de la Bretagne est intimement lié à celui de son agriculture et de ses industries agroalimentaires, ne disent partir en guerre contre personne, mais vouloir que "la Bretagne avance avec ses paysans".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Pour un soutien différencié à l’agriculture biologique

De plus en plus de jeunes entrent dans le métier avec un projet en agriculture biologique (30 % en 2020 en Bretagne). Ce…

Publicité