Aller au contenu principal
Font Size

FDSEA
Une nouvelle présidente pour la section agricultrices

Productrice de lait à Plouguin, Louise Séité vient d'être élue à la présidence de la section des agricultrices de la FDSEA. Portrait d'une jeune femme bien dans son métier.

Après s'être installée en individuel, Louise Séité travaille désormais avec son conjoint.
Après s'être installée en individuel, Louise Séité travaille désormais avec son conjoint.
© Chantal Pape

Agricultrice, maman d'un bébé de 18 mois, présidente de la section des agricultrices de la FDSEA : Louise Séité n'a pas le temps de s'ennuyer...

"J'ai commencé des études dans le cheval, raconte la jeune femme. Mais je me suis vite rendue compte que si, pour le loisir, le cheval c'est bien, je n'en ferai pas mon métier". Après un Bac pro, elle opte donc pour un BTS Acse, plus général. Et, comme la compta lui plaît bien, elle décroche un premier emploi à Cogedis, d'abord comme gestionnaire, avant de travailler au service environnement et de se voir confier les dossiers PAC, Dexel, installations classées...

Agricultrice par passion

Au bout de 4 ans, être salariée ne lui convient plus. "Je venais aider, sur la ferme de Jean-Marc, le week-end et les vacances. Et, sur semaine, j'avais plus la tête à la ferme qu'à mon travail". Pour autant, elle ne regrette pas son expérience de salariée. "Elle m'a apporté beaucoup de connaissances générales, et m'a donné une ouverture d'esprit". Sans compter une solide expérience en analyse et comptabilité.
Louise reprend une exploitation en juillet 2005 et s'installe en individuel avec 45 vaches laitières. "Je n'avais jamais étudié l'élevage laitier : j'ai appris mon métier au fur et à mesure. Et j'ai suivi des formations techniques". Si elle a l'habitude de donner un coup de main sur l'exploitation de son conjoint, elle n'a jamais eu l'occasion de travailler seule. "Mon beau-père est venu cultiver les terres. Et j'ai embauché un salarié à mi-temps".

Prendre des responsabilités

Trois ans plus tard, Louise intègre le Gaec de Jean-Marc et de sa mère, avant qu'elle ne prenne sa retraite, en mai 2010. "Traire sur un seul site est quand même plus simple, reconnaît la jeune femme, qui ne regrette cependant rien. "J'ai beaucoup plus appris que si je m'étais installée en Gaec : il a fallu que je gère seule le troupeau, que je prenne des responsabilités...".
Aujourd'hui, Louise et Jean-Marc travaillent seuls, avec un salarié à mi-temps, sur une exploitation qui compte 130 ha de SAU, 110 laitières et 25 à 30 taurillons.

De la section lait...

Après avoir suivi Jean-Marc au groupe lait des Jeunes Agriculteurs, Louise a pris ses premières responsabilités dans le syndicalisme il y a à peine deux ans, en étant élue au bureau de la section lait de la FDSEA. "Ces réunions m'ont toujours bien plu : elles nous permettent d'être au coeur de l'information, mais aussi de faire le relais avec les autres adhérents, nos voisins...". Et être jeune installé permet d'apporter un autre éclairage sur les dossiers.
Mais, au fait, pourquoi avoir adhéré si jeune à la FDSEA ? "Sur le canton de Ploudalmézeau, le président, André Guenneuguès, est à fond dans ce qu'il fait. Et il motive les gens !"

A la section des agricultrices

A la FDSEA, Louise vient de se voir confier la section agricultrices, en remplacement de Christine Gannat. Son premier objectif ? "Proposer des formations aux femmes : beaucoup d'entre elles n'osent pas y aller". La section agricultrices est aussi un lieu qui permet d'échanger, de revendiquer. "Peu de femmes prennent des responsabilités dans les organisations professionnelles agricoles, regrette Louise. Pourtant, c'est un vrai plus : on a un oeil différent sur certains sujets".
Mais, récente installée, jeune maman, responsable... : il est difficile d'être partout ! "Il y a le temps qu'on passe en réunion mais aussi celui qui nous sert à analyser les dossiers. Il faut arriver à s'organiser". Avec des périodes de l'année, notamment les chantiers de maïs, où cela s'avère nettement plus compliqué ! "Mais j'essaie d'être présente, autant que possible". D'autant qu'en tant que présidente de section, elle siège maintenant au conseil d'administration de la FDSEA.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait…
Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Concours Graines d'agriculteurs : Votez jusqu’au 18 septembre !
Depuis 2011, Graines d’agriculteurs récompense les projets d’agriculteurs récemment installés. Après l'engagement sur le…
Méthanisation : un procédé d’avenir, moyennant quelques précautions
L’affaire a fait grand bruit dans le Finistère : en début de semaine dernière, une fuite provenant d’une unité de méthanisation a…
Une nouvelle équipe chez les Jeunes agriculteurs
S’ils ont tenu leur assemblée générale juste avant le confinement, le Covid a ensuite bloqué les élections du Bureau et du…
Publicité