Aller au contenu principal

Une semaine pour mieux faire connaître l'emploi en agriculture

L'agriculture peine à recruter ? Pour attirer l'attention sur les métiers qu'elle propose, l'Anefa et les centres de formation se sont rendus cette semaine dans chacune des 11 antennes finistériennes de Pôle emploi, pour y rencontrer des demandeurs d'emploi pas toujours informés de possibilités d'embauche à deux pas de chez eux.

Du 11 au 14 juin, accompagnée d'employeurs et des centres de formation adulte, l'Anefa s'est rendue dans les 11 antennes finistériennes de Pôle emploi pour y présenter toute la diversité des métiers que propose l'agriculture.
Du 11 au 14 juin, accompagnée d'employeurs et des centres de formation adulte, l'Anefa s'est rendue dans les 11 antennes finistériennes de Pôle emploi pour y présenter toute la diversité des métiers que propose l'agriculture.
© Chantal Pape

"Dans le Finistère, ça fait plus de 20 ans que nous travaillons en partenariat avec Pôle emploi", rappelle Gilles Burel, l'animateur de l'Anefa. Un partenariat signé au niveau national entre les deux structures a encore renforcé leurs liens. Et du 11 au 14 juin, elles ont uni leurs efforts pour mettre l'accent, partout en Bretagne, sur les multiples possibilités d'emploi en agriculture.

Dans les 11 antennes de Pôle emploi

Dans le Finistère, c'est avec les centres de formation que l'Anefa s'est déplacée dans chacune des 11 antennes de Pôle emploi, à la rencontre des demandeurs d'emploi. "Aujourd'hui, l'agriculture représente 10% des offres que nous collectons, indique Sophie Rogery, directrice territoriale Finistère de Pôle emploi. Et chacun, en fonction de ses compétences et de son appétence pour ces métiers, a la possibilité d'y trouver sa place".

Un métier comme un autre

Les emplois existent : bon an mal an, ce ne sont pas moins de 3 400 offres qui transitent par Pôle emploi. Encore faut-il être au courant... "La moitié des offres que nous proposons sont en CDI, à temps plein", explique Gilles Burel, en faisant état des 200 offres actuellement disponibles. "Nos salariés ont des horaires de bureau, rajoute Christine Appriou, productrice de tomates à Gouesnou. 8h-midi, 13h-17h. Et ils ne travaillent ni le week-end ni le vendredi après-midi". De quoi tordre le cou à quelques idées reçues... "Et ce sont des emplois pérennes, situés sur tout le territoire", affirme Gilles Burel.

Aller voir

Comme il le fait régulièrement pour tous les métiers en tension, métallurgie, industrie, pêche..., Pôle emploi a invité largement les demandeurs d'emploi à venir découvrir, le temps d'une demi-journée, les possibilités qu'offre le secteur agricole. Un premier contact qui peut déboucher sur une visite d'exploitation, une PMSMP, une période de mise en situation en milieu professionnel, histoire de valider son choix avant de partir en formation... "Et pourquoi ne pas profiter des portes ouvertes Tous à la ferme, organisées dimanche prochain par l'association Agriculteurs de Bretagne, pour aller directement voir sur place de quoi est faite l'agriculture d'aujourd'hui", lance Sophie Rogery, qui a invité tous les salariés de Pôle emploi à s'y rendre également. "Ainsi, ils pourront parler plus concrètement des métiers que propose l'agriculture".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Viande cultivée : vers la fin de l’élevage ?
Depuis le premier steak haché créé en laboratoire en 2013, les techniques de production de viande artificielle progressent et de…
Une stratégie non pas tournée sur les volumes, mais le revenu
Lors d'une session en visio-conférence les chambres d'agriculture de Bretagne ont débattu et adopté les grands axes de leur…
Publicité