Aller au contenu principal

Holstiva
"Utiliser la génomique à bon escient"

Dans le premier département français laitier, l'Ille-et-Vilaine, l'assemblée générale de l'association Holstiva est toujours un moment fort pour la race. Concours, marketing, génétique... Autant de sujets abordés lors de l'assemblée générale, le 3 juin dernier.

Les adhérents d'Holstiva se sont penchés sur l'intérêt de la génomique.
Les adhérents d'Holstiva se sont penchés sur l'intérêt de la génomique.
© Arnaud Marlet

"L'année 2009 a été très morose sur le prix du lait, ce qui a fragilisé nos exploitations et a mis un grand nombre de producteurs dans le désarroi. Je voudrais leur dire de ne pas baisser les bras, de ne pas se renfermer sur eux-mêmes, de ne pas abandonner les services. Regroupons nous. Allons de l'avant". C'est avec ces mots d'encouragements que Jean-Louis Bédier a introduit son rapport d'orientation. Le président de l'association s'est ensuite réjouit de l'édition 2009 du concours du Space, qui restera dans les annales d'Holstiva, avec de très bons résultats pour le département. A noter le sans faute de Cher-Betty qui remporte le prix de la meilleure mamelle jeune, championne jeune et grande championne. Un palmarès complété par le prix de championnat adulte remporté par Une, et le challenge longévité avec New look. Toujours au rayon des concours, l'édition 2010 du Space fera honneur à la race en accueillant le challenge France qui regroupera 230 vaches, contre 200 auparavant. Quant au concours régional qui s'est tenu le 27 mars dernier, 112 vaches d'Ille-et-Vilaine ont été présentées. Au total, 52 élevages et 195 vaches ont participé. Enfin, pour le concours national, il se déroulera à Lezay du 11 au 13 juin.

Côté sanitaire, Jean-Louis Bédier a tenu a rappeler que "même si le niveau sanitaire du département est l'un des meilleurs en France, il faut rester vigilant. Il en est de même pour le transport des animaux". Ainsi, il est recommandé aux éleveurs qui transportent eux-mêmes leurs animaux de demander un agrément dérogatoire. Ce ne sera plus possible par la suite, une formation sera nécessaire.

 

Les commandes de semences restent stables

 

Christian Chérel, responsable de la commission génétique a ensuite souligné que les commandes de semences restent stables, avec 700 doses livrées auprès des adhérents Holstiva. "C'est un chiffre qui peut paraître dérisoire vu le nombre de vaches accouplées chaque année sur le département, reconnaît Christian Chérel, mais il faut savoir que certains taureaux sélectionnés par la commission Holstiva peuvent l'être aussi par les unités de sélections. Les promotions et les remises quantitatives des vendeurs de semences étrangères sont aussi à prendre en considération." Si l'année 2009 a été marquée par l'arrivée des taureaux génomiques, la commission avait choisi de ne pas en sélectionner. "Pour l'année 2010, malgré encore toutes les incertitudes de la génomie, la commission Holstiva doit-elle en proposer ?", a interrogé Christian Chérel. Si parmi les adhérents, les avis sont encore un peu mitigés, tout le monde s'accorde à dire que la génomie est une solution d'avenir. "Les taureaux génomiques ne sont pas incontournables mais ils existent. La fiabilité augmente et si il faut utiliser la génomique avec prudence, Holstiva doit en proposer", a notamment souligné un adhérent.

Un discours qui va dans le sens des propos du président de Holstiva : "Cette année, notre journée technique a été basée sur le thème de la génomie. Avec l'arrivée d'Eurogénomics, qui regroupe plusieurs coopératives au niveau européen, ce sont de nouveaux caractères comme la composition du lait, la santé des mamelles..." Et de conclure ; "Certes le progrès scientifique est indéniable. Certains caractères sont plus héritables, donc plus faciles à sélectionner. Avec l'utilisation des taureaux génomiques, cela permet d'aller très vite, et espérons-le, de ne pas passer à côté de certains cracks. Toutefois, comme toute nouvelle technologie, il nous faudra être prudent et apprécier la génomique en l'utilisant à bon escient".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité