Aller au contenu principal

Va-t-on manquer d'œufs en Europe ?

Le tour d'horizon des pays producteurs d'œufs en Europe montre sans surprise que la conversion des cages conventionnelles sera loin d'être effective en 2012. Seulement un peu plus de 50% des places répondront aux normes bien-être. Pourrait-on manquer d'œufs ? Un délai sera-t-il accordé ? Beaucoup de questions et peu de réponses à ce jour.

John Newton, de l'Adas, et Véronique Gonnier, du CNPO.
John Newton, de l'Adas, et Véronique Gonnier, du CNPO.
© Terra

L'application de la réglementation de la mise aux normes bien-être est au centre des préoccupations. 2012 est après demain ? Lors de la journée d'information de l'interprofession de l'œuf, à Ploufragan, jeudi 29 octobre, le CNPO (Comité national pour la promotion de l'œuf) a comparé la mise aux normes des bâtiments d'élevage en France et en Europe. D'après une enquête de FranceAgriMer réalisée fin 2008(1), à l'horizon 2012, 70 % du potentiel actuel, sur le parc existant de bâtiments, devrait être conservé en 2012 d'après les intentions déclarées des éleveurs. Mais certains envisagent, soit d'arrêter leur activité d'ici 2012 (20% des places actuelles), soit d'aménager les cages après 2012 (5% des places). Une faible part ne s'est pas prononcée (5% des places). On estime à 50% la rénovation de bâtiments, 10% la reconstruction et à un tiers, les bâtiments retirés du parc du fait d'une mise aux normes impossibles, trop coûteuses ou du choix de l'éleveur de se retirer de la production. La production en cage serait largement privilégiée (90% des volumes), à l'inverse des modes de production en volière et au sol (8%).

Un manque général d'œufs à l'échelle européenne

Au niveau européen, si la situation diverge d'un pays à l'autre, le constat est identique. Un rapport demandé par le Defra (department for environment, food and rural affairs) sur l’impact de l’interdiction des cages au Royaume-Uni en 2012, a été élargi à d'autres pays européens. En Allemagne, seules les cages enrichies “Kleingruppenhaltung” (KGH) sont dorénavant autorisées. Mais des distributeurs ont décidé de ne plus vendre d'œufs issus d'élevages en cages, même issus des KGH. On estime qu'en 2012 le système au sol progressera à 60%, contre 17% aujourd'hui. L'Allemagne, net importateur d’œufs (70% d’autosuffisance), pourrait plonger à 55% d'autosuffisance à l'avenir. En Espagne, 25% des poules sont en cages aménagées mais, toujours, 30 millions places sont à convertir d’ici à 2012 pour un coût de 500 millions d'euros. Seulement 40 à 50% de la production en Espagne seront aux normes en 2012. Idem pour la Pologne. Enfin, au Royaume-Uni, le coût de la mise aux normes est estimé à 230 millions d'euros, avec 12,5 millions de places en cages aménagées nécessaires d'ici 2012.
Comment y répondre ? Pour l'Anglais John Newton, de l'Adas, à l'origine de l'étude, la complète conversion est pratiquement impossible d’ici à 2012 : "dans la plupart des pays producteurs d’oeufs, seul un peu plus de 50% des places seront aux normes en 2012. Interdire les systèmes non autorisés en 2012 aboutira à une réduction significative des œufs dans l’UE et conduira à un grand nombre d’œufs importés en provenance de pays hors UE ou à des prix plus élevés".
Des délais seront-ils accordés ? Francis Damay, président du CNPO, a indiqué qu'il n'avait aucun élément de réponse de la Commission européenne. En attendant, les avis divergent. Les plus optimistes espèrent un délai ou une période de transition au cas par cas ; les plus pessimistes craignent l'instauration d'un double marché, l'un via la grande distribution avec des œufs normés, l'autre via les casseries. Outre le constat préoccupant, aucun élément de réponse, lors de cette journée, n'est venu éclaircir l'avenir.


(1) Taux de couverture de l'enquête estimée à 70% par rapport à l'effectif de poules en cages en 2008.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Publicité