Aller au contenu principal

Valorial étend son champ d'action

Le pôle de compétitivité Valorial a annoncé lors de son assemblée générale, organisée le 1er juin dans les travées du stade du Roazhon Park, l'élargissement de son périmètre d'action et un déménagement dans les locaux du centre culinaire contemporain à Rennes.

C'est le Roazhon Park qui a servi d'écrin à l'assemblée générale de Valorial.
C'est le Roazhon Park qui a servi d'écrin à l'assemblée générale de Valorial.
© Terra

"Osons l'aliment plus intelligent". C'est avec cette nouvelle "signature" que Valorial entend être un acteur toujours plus incontournable dans l'innovation et le développement au service des filières alimentaires de l'Ouest français. Premier changement, à compter de ce mardi 6 juin, Valorial installe ses collaborateurs et accueillera ses adhérents dans les locaux du centre culinaire. Un déménagement qui permettra d'accueillir une équipe étoffée mais qui marque aussi le souhait de renforcer les synergies avec les autres occupants des lieux. "Nous souhaitons que le Centre culinaire devienne un centre névralgique et pourquoi pas la Maison de l’agroalimentaire en Bretagne", témoigne le président de Valorial Pierre Weill.

Par ailleurs, Valorial, fort des 320 adhérents, et poussé par la volonté commune des régions Bretagne, Pays de la Loire et Normandie, accroit son rôle de chef de file de l'innovation alimentaire en élargissant son périmètre d'action. Dès le 1er janvier 2018, les équipes du Pôle Agronomique Ouest (PAO) intègreront celles de Valorial pour une meilleure coordination des actions. De même, les collaborations avec Cap Aliment, la structure dédiée à la chaîne alimentaire dans les Pays de la Loire vont s’intensifier, Cap aliment devenant l’antenne de Valorial.

Enfin, du côté de la Normandie, le conseil régional a signé fin 2016 un contrat de filière agroalimentaire et agro-ressources pour les trois prochaines années avec cinq opérateurs, dont Valorial, qui contribueront à la consolidation d'un secteur vital pour l'économie régionale. "Ce renforcement de l'activité doit se faire au service de tous ceux qui participent au développement de l’innovation et de l’économie agroalimentaire dans l’Ouest. S’adapter à l’évolution des marchés et des mutations technologiques ne suffit plus. L’anticipation s’impose", a conclu Pierre Weill.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité