Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Valoriser l'interculture pour son troupeau et son sol

La couverture végétale en interculture est un des piliers des systèmes agroécologiques. Elle représente une alternative aux intrants de synthèse d’une part et en alimentation animale d’autre part. Comment valoriser l'interculture, à moindre coût, pour vos troupeaux et vos sols ? C'était l'objectif de l'après midi organisée par Eilyps le 8 novembre à Guipry Messac (35), autour de quatre ateliers.

Cette après midi a permis aux agriculteurs de venir échanger avec les experts d'Eilyps.
Cette après midi a permis aux agriculteurs de venir échanger avec les experts d'Eilyps.
© Terra

Pour exprimer tout son potentiel, la couverture végétale doit être considérée comme une culture à part entière ! D'où la volonté d'Eilyps d'organiser ce type de journées techniques pour accompagner les éleveurs dans les gestion de ces intercultures, dans l'objectif d'apporter de la valeur. "Nous avons organisé cette journée en collaboration avec les éleveurs pour savoir quel type d'interculture privilégier, dans un raisonnement système", explique Thibault Berne, chef de marché en agronomie chez Eilyps. La valorisation pouvant se faire en dérobées, pour répondre à un besoin de fourrages d'appoint, ou en couverts végétaux, pour améliorer la fertilité des sols. Quatre ateliers étaient donc au programme : les couverts, les dérobées, les Cive (culture intermédiaire à valorisation énergétique) et une fosse pédologique pour décrypter et interpréter le sol.

"Au niveau de la fosse pédologique, on a pu observer un très beau travail des couverts végétaux sur ce type de sol qui n'avait pas été travaillé depuis une quinzaine d'années", souligne Thibault Berne. Et d'ajouter : "Il n'existe pas une espèce ou un mélange qui soit la solution miracle. Le choix doit être raisonné à partir d'un diagnostic de la parcelle et en fonction des objectifs de l'agriculteur".

 

 

Les avantages de l'interculture

Les espèces qui composent la couverture végétale apportent de nombreux services écosystémiques tels que :

- la valorisation fourragère,

- la réduction de la lixiviation des nitrates et sulfates dans le sol,

- la fourniture d’azote à la culture suivante,

- la réduction de l’érosion,

- l’amélioration de la structure et des propriétés hydriques des sols,

- la réduction des pressions de bio-agresseurs,

- la stimulation de la vie biologique.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité