Aller au contenu principal

Véronique Marchesseau tête de liste

Entamée en octobre, l'opération fermes ouvertes de la Confédération Paysanne s'est achevée samedi dernier, à Sulniac, avec la présentation de la liste conduite par Véronique Marchesseau. C'est une agriculture humaine et autonome que le syndicat défend avant tout pour être «bien dans sa ferme».

Véronique
Marchesseau, au centre, aux cotés de Jean louis Le Normand et leurs
co-listiers. Tous deux, producteurs de viande bovine, à Langonnet et
Sulniac, sont en tête de la liste de la Confédération Paysanne
dans le Morbihan
Véronique
Marchesseau, au centre, aux cotés de Jean louis Le Normand et leurs
co-listiers. Tous deux, producteurs de viande bovine, à Langonnet et
Sulniac, sont en tête de la liste de la Confédération Paysanne
dans le Morbihan
© claire le cleve




Les
vingt trois noms de la liste que présente la Confédération
Paysanne aux prochaines élections à la chambre d’agriculture du
Morbihan ont donc été dévoilés, samedi dernier sur l'exploitation
de Jean Louis Le Normand. Il cède à Véronique Marchaisseau,
éleveuse en viande bovine à Langonnet, la tête de cette liste
qu'il occupe en seconde position. «La
parité n'est pas un souci. Nous n'avons jamais conçu les choses
autrement
», estiment
les colistiers qui ont profité des Portes ouvertes depuis octobre,
pour témoigner des valeurs défendues par le syndicat prônant «des
fermes à tailles humaines pour vivre mieux».





« Bien
dans sa ferme», le slogan


Et
de le démontrer à Caro, en production porcine «on
sait produire autrement avec un développement différent
».
A Lanouée en lait, avec 100 000 litres produits et livrés non
transformés, «l'efficacité économique est au rendez vous »
et encore à Gourin, avec un accès au foncier rendu possible par un
GFA. A Sulniac, sur cette ferme où cohabitent 3 activités, Jean
Louis Normand veut transmettre «mais
pas forcément ma production. Ça se réfléchit plusieurs années
avant
» insiste-t-i,
serein. «Cela fait 20
ans que c'est en bio, mon exigence est là
»,
résume-t-il. Quant aux terres ? «Les
gens qui s'installent ont suffisamment à investir dans leur projet
pour ne pas les alourdir par la reprise du foncier. Il y en a assez
que toutes les générations l'achètent. Et ça spécule. Or il faut
le garantir comme outil de productio
n».
D'où l'idée de taxer les ventes de propriétés pour abonder «un
office foncier pour acquérir du foncier agricole
».





Agriculture
paysanne porteuse d'avenir


Transmettre,
la Confédération paysanne en a fait un des thèmes centraux de sa
campagne. «En 10 ans,
on a perdu 27 % des actifs en agriculture et personne n'en parle.
Compte tenu de ce que l'on voit et vit sur nos exploitations, on dit
à la Conf' qu'on peut ne pas les perdre avec l'agriculture que nous
défendons
», estime
Francis Roy. «Toute
exploitation, même petite, on peut installer derrière.
L'agriculture paysanne est porteuse d'avenir
»,
pour Véronique Marchesseau qui épingle la politique conduite par le
Département. En mire, la baisse du financement des MAE ou encore la
diminution des financements des associations de défense de
l'agriculture paysanne.


« Sur nos fermes, on créé des emplois indélocalisables ».





Claire
Le Clève






Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Monotraite : Serge Hochet ne reviendrait pas en arrière
Dans le cadre des rendez-vous techniques bio, des éleveurs de la région témoignent de leur expérience. À l’EARL des Genêts, à…
innovation - Parc au sol : les lapins ont désormais leur loft
Les sociétés miXscience et Sanders du groupe Avril ont travaillé en partenariat avec le groupement Evilap et l'abattoir SNV à un…
Bien-être en poulet de chair, l’équation impossible ?
Danger ou opportunité ? La question du bien-être est au coeur des préoccupations de la filière avicole. Quelles évolutions et…
Christiane Lambert
"Les citoyens passent des commandes et les consommateurs ne sont pas au rendez-vous"
La présidente de la FNSEA était la semaine passée au Space. Alors que cette semaine du 21 au 23 septembre avait lieu à Niort dans…
La PAC peut-elle faire de l'UE un leader mondial de la durabilité ?
Pierre Bascou, un des penseurs de la PAC, était mercredi dernier au Space à l'invitation de la Maison de l'Europe. L'occasion…
"Agir en collectif" : le CRP Bretagne rappelle sa priorité
La signature par le ministre de l'Agriculture de la reconnaissance de l'AOP Porc Grand Ouest permet à la filière de franchir une…
Publicité