Aller au contenu principal

Coop de France Ouest
Vision d'avenir en trois dimensions

Après une année pleine de fonctionnement dans sa nouvelle configuration et un début de redressement financier, Coop de France Ouest a tracé sa route : celle d'une agriculture productive, plurielle et faisant du développement durable un outil de création de valeur.

Jean-Marie Gabillaud, le président de Coop de France Ouest avait tout lieu d'être satisfait, jeudi, à l'issue de l'assemblée générale tenue le matin dans les locaux de la Maison des agriculteurs de Rennes. Tout d'abord, la santé financière de Coop de France Ouest, revient plus rapidement que prévu et la prévision de retour à l'équilibre fixé pour 2007 devrait être dépassée. Le tout, a-t-il souligné, "sans que cela se fasse au détriment de la qualité de service apportée par notre syndicat".

Satisfaire 9 milliards de consommateurs

Ensuite, parce que la vision d'avenir qu'il a développée devant ses adhérents ne semble pas entachée de nuages. Les coopératives ont en effet un bel avenir devant elles si elles veulent satisfaire la demande des 9 milliards d'hommes et de femmes attendus en 2015. "L'enjeu, à l'évidence, commente Jean-Marie Gabillaud, à moyen terme, est de produire à la fois mieux et plus, pour être à même d'exporter sur un marché mondial en croissance, pour assurer l'autosuffisance alimentaire de l'Europe, pour satisfaire les exigences des consommateurs". Pas question donc de repousser ni les innovations, ni les progrès techniques, y compris en matière d'OGM. Ici Coop de France Ouest fait preuve d'une position nuancée, respectueuse de la recherche, de la préservation des cultures traditionnelles et du souhait des consommateurs.
Ce consommateur, justement, estime le président de Coop de France Ouest exprime des goûts divers et variés. Conséquences ? "Nous rejetons les schémas simplificateurs", explique Jean-Marie Gabillaud qui se prononce pour la pluralité de l'agriculture et note que "les coopératives sont présentes sur tous les marchés : standards, sous marque distributeur ou sous marque propre, sous signe de qualité, bio…". Et dans ce monde fluctuant, il n'hésite pas à lancer un avertissement : "vouloir aller plus vite que le marché, oublier l'organisation économique de la filière, conduit à bien des déboires et amène les producteurs dans le mur".

Fusions et rapprochements
Troisième axe de la vision stratégique de la coopération, le développement durable ne doit pas être que de beaux mots mais un outil de création de valeur ajoutée. Les coop s'y sont déjà totalement impliquées. "Nous devrons rappeler sans cesse, ajoute le président de Coop de France Ouest, que le développement durable implique de traiter simultanément les trois piliers que sont l'économie, le social et l'environnement, sans privilégier l'un au détriment de l'autre".
Les agriculteurs ont évolué, Coop de France a évolué, les coopératives au niveau régional ont évolué dans un courant de fusion ou de rapprochement afin d'optimiser les résultats économiques en respectant les structures de base proches des agriculteurs, s'est encore félicité Jean-Marie Gabillaud tout en appelant de ses vœux le redémarrage de l'Europe. Il voit dans les récentes déclarations de nos responsables politiques "de bonnes orientations dont il faut souhaiter qu'elles se traduisent en actes forts".
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité