Aller au contenu principal

Visons : les élevages français "sous surveillance"

© Pixabay

Le ministère de la Transition écologique a "mis en place une surveillance dès l'été" des élevages de visons, a appris l'AFP le 5 novembre, alors que le Danemark a récemment découvert une mutation du coronavirus dans ses élevages. Dans l'Hexagone, une surveillance de la mortalité des animaux a été mise en place dans les quatre élevages du pays, et "les mesures de biosécurité sont d'ores et déjà renforcées", d'après le ministère. Des analyses PCR et sérologiques seront réalisées "sous forme d'étude scientifique" en novembre et décembre, période des abattages saisonniers des visons élevés pour leur fourrure, a précisé le ministère. De son côté, le député des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval (LREM) a réitéré "solennellement" sa demande au gouvernement d'interdire sans délai l’activité d’élevage et de commercialisation de visons. Cet élevage "constitue (…) une menace pour la santé publique", car il a été "reconnu comme un vecteur avéré de contagion de la Covid-19", justifie-t-il dans un communiqué le 5 novembre. Le Danemark, premier producteur mondial de fourrure de visons, a annoncé l'abattage d'environ 15 millions de visons à la suite de la contamination de 12 personnes. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité