Aller au contenu principal

Volaille : l'activité de Duc chute au deuxième trimestre

Le groupe volailler Duc a vu le recul de ses ventes s'accentuer au deuxième trimestre, avec une baisse de 11,5 % suivant une chute de 9,6 % lors des trois mois précédents, et a averti ne pas s'attendre à une reprise avant la fin de l'exercice actuel. Dans un "marché avicole difficile", Duc a réalisé entre avril et juin un chiffre d'affaires de 47,2 millions d'euros, contre 53,4 millions lors du deuxième trimestre 2013, selon un communiqué publié le
14 août. Sur l'ensemble du premier semestre, le volailler subit une baisse de 10,6 % de ses ventes, à 92,8 millions d'euros contre 103,8 millions un an plus tôt. Ce ralentissement de l'activité, "conforme aux prévisions", s'explique, selon le groupe, par "la démarche globale de réorganisation" qu'il mène actuellement, qui passe par une importante réduction de "ses achats externes pour commercialiser sa seule production issue de ses filières". "En terme de production, les volumes commercialisés diminuent de 8,9 % par rapport à la même période de 2013", ajoute-t-il.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
Publicité