Aller au contenu principal

Vos factures d'électricité s'envolent ? Explications...

La fin des tarifs vert et jaune, au 31 décembre dernier, a obligé les entreprises à choisir leur fournisseur d'électricité et à négocier leur contrat d'approvisionnement. Alertées par certains agriculteurs, qui ont vu leurs factures s'envoler, la FDSEA et la chambre d'agriculture du Finistère ont demandé à EDF de venir s'expliquer.

Tout est détaillé, ce qui n'était pas le cas avant". Martin Boglione, responsable du marché agricole pour le Grand Ouest, le reconnaît volontiers : les nouvelles factures EDF, éditées depuis début 2016, ont de quoi décontenancer. "Mais c'est une obligation réglementaire, à laquelle nous devons nous soumettre".

Pas de hausse de tarif

Si la présentation est différente, EDF l'assure, ni les tarifs de l'électricité ni les modes de calcul n'ont changé entre fin 2015 et début 2016. Alors comment expliquer des factures qui se sont envolées ? "Tout simplement parce qu'elles ne portent pas sur un mois", répond Pierre Rocul, du service relations clients d'EDF. 
Petit retour en arrière. Pour clôturer l'ancien contrat, les clients ont d'abord reçu une facture de résiliation, remboursant l'ensemble des frais perçus par anticipation. Puis ERDF a procédé aux premiers relevés mensuels de compteur. "Ils ont pu être réalisés au 13 janvier", cite Pierre Rocul à titre d'exemple. Dans ce cas, EDF a attendu le second relevé, un mois plus tard, pour expédier sa première facture. "Dans notre exemple, elle va donc porter sur 43 jours. Et son montant ne peut pas être comparé à la facture de janvier 2015, qui ne portait que sur 30 jours". Sans oublier, pour les contrats EJP, que janvier 2015 avait compté 7 jours de "délestage", durant lesquels les groupes électrogènes avaient bien souvent pris le relais, diminuant d'autant la consommation...

Les taxes augmentent

Autre élément à prendre en compte : l'acheminement de l'électricité est payable en avance. Au moment du changement de contrat, la première facture porte donc sur deux mois. "Et la CSPE, la contribution au service public de l'électricité, est passée de 19,5 à 22,5 €/kWh". Autant d'éléments à prendre en compte au moment de comparer ses factures.

Un numéro d'appel pour toutes vos questions

EDF met à la disposition des agriculteurs du Grand Ouest un numéro d'appel, le 0810 333 683, au prix d'une communication locale. Au bout de ce Filagri, une équipe de conseillers spécialisés, basée à Rennes, répondra à toutes vos questions pour décrypter vos factures, déterminer la puissance la plus adaptée à vos besoins, vous aider à maîtriser vos dépenses en énergie...
Vous pouvez également prendre contact avec elle sur www.edfentreprises.fr.

 

Il n'est pas encore trop tard...

Les abonnés des tarifs jaune et vert avaient jusqu'au 31 décembre 2015 pour renégocier leur contrat au tarif de marché, auprès d'EDF ou d'un autre fournisseur. Mais, à ce jour, tous n'ont pas encore fait la démarche. "Il n'est pas trop tard, indique Ronan Le Bourhis, élu à la chambre d'agriculture du Finistère, en charge du dossier énergie. Mais il faut se dépêcher". En effet, le tarif transitoire qui leur est appliqué a déjà augmenté. Et d'autres hausses sont annoncées dès le printemps.


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité