Aller au contenu principal

Vous testez, on en parle ! "Le bar à saveur" de Cécile

Des agriculteurs ou agricultrices qui testent des nouvelles pratiques dans leurs élevages ou sur leurs cultures, il y en existe partout en Bretagne. C'est pourquoi nous lançons une nouvelle rubrique pour partager leurs expériences. Ce mois-ci, nous sommes allés à la rencontre de Cécile de Saint-Jan qui teste l'apport de nutriments en libre-service sur ses vaches laitières. Alors, ça marche ?

Alain, associé du Gaec a fabriqué un "bar à saveurs" de quatre compartiments pouvant contenir du sel, du vinaigre de cidre, de l'oxyde de magnésium et de l'argile.
Alain, associé du Gaec a fabriqué un "bar à saveurs" de quatre compartiments pouvant contenir du sel, du vinaigre de cidre, de l'oxyde de magnésium et de l'argile.

Cécile de Saint-Jan, productrice de lait en Gaec à quatre associés à Saint-Vran (22) teste le "bar à saveurs" sur son exploitation. Késako ? "Le principe est de mettre à disposition des vaches plusieurs minéraux ou condiments pour qu'elles puissent venir d'elles-mêmes chercher ce qu'elles ont besoin en fonction des saisons et de la ration", explique la jeune femme qui a décidé d'essayer après avoir parcouru les réseaux sociaux. Mis à contribution, Alain, un de ses associés a fabriqué un porte-seau de quatre compartiments pouvant contenir du sel, du vinaigre de cidre, de l'oxyde de magnésium et de l'argile. Des recettes simples qui se veulent économiques et efficaces.
 

Vers une auto-régulation
En principe, selon les retours d'expériences des premiers éleveurs testeurs, les vaches s'auto-régulent après une première phase d'attrait intense où elles viennent tous les jours chercher des nutriments au bar à saveurs, et finissent par ne venir chercher que les aliments dont elles ont besoin. Cécile de Saint-Jan cite en exemple "la vache, qui en fin d'hiver, quand le foie est un peu plus mis à l'épreuve, va venir naturellement chercher du vinaigre de cidre". Ce système étant en place depuis seulement un mois et demi dans son exploitation, Cécile explique qu'elle est encore "dans la phase où elle remplit les seaux tous les jours" mais elle estime que "le coût ne devrait pas être très élevé. Même si le dispositif est en libre-service, le prix de la ration habituelle ne devrait pas s'envoler. Le prix d'un sac de 25 kilos d'argile est d'environ 5 euros, je fais moi-même le vinaigre de cidre, le sel faisait déjà partie de la ration..."

Éviter la "bobologie"
Pour choisir ses trois composants, l'agricultrice s'est inspirée des résultats affichés sur les réseaux sociaux et a sélectionné les "quatre indispensables". "L'idée c'est d'éviter les problèmes de diarrhées ou de baisses d'immunité et à terme, d'éviter des petits bobos qui obligent à faire appel au vétérinaire. Le préventif doit permettre de diminuer les pathologies", espère la jeune femme. Si elle convient qu'il est difficile de mesurer l'impact financier de son "bar à saveurs" ou sur le nombre de litres de lait produits, l'agricultrice estime que cela peut avoir des effets positifs sur la santé animale de son troupeau de cent Prim'holstein.

Diarrhées des veaux : effet immédiat

Cécile de Saint-Jan a également testé certains minéraux sur les veaux. Pour elle, pas de doutes, ça fonctionne : "Pour les veaux, en première intention, sur les diarrhées, on a tendance à mettre des antibiotiques. Après avoir suivi la formation "Aroma", j'ai introduit un petit peu d'huiles essentielles pour réguler les diarrhées. Et maintenant, je n'utilise plus que le vinaigre de cidre et l'argile dès que je vois un veau un peu plus faible ou qui ne finit pas son seau et ça fonctionne impeccable !".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité