Aller au contenu principal

Portes ouvertes en lait bio
Y aller, on en manque !

L'offre de lait bio n'a pas encore rejoint la demande et les 55 fermes laitières du Morbihan, sont loin de suffire à la consommation qui progresse régulièrement de 10 % l'an. Pour générer des vocations, à l'instar d'Annick et Gérard Lucas de Plouay, le GAB et la Chambre d'agriculture organisent chez ces éleveurs, une porte-ouverte le 18 décembre.

Photo, les vaches normandes de l'exploitation produisent 231 000 L soit 4800 litres par vache.
Photo, les vaches normandes de l'exploitation produisent 231 000 L soit 4800 litres par vache.
© Claire Le Clève

 

"Pour ne plus toucher au pulvé", Gérard et Annick Lucas sont passés en bio. Avec 60 ha dont  4 de cultures légumières, ils ont passé ce cap en 1997, 20 ans après s'être installés en production laitière. Un choix que 11 ans plus tard, ils ne regrettent en rien, avec leurs 231 000 litres produits par leurs 48 vaches normandes, sans réaliser totalement les 250 000 l de leur référence. "Ce qui est prépondérant pour un passage plus aisé, c'est l'importance de la surface herbagère par vache, plus il y en a, plus facile sera la conversion",  résume Christophe Lefèvre, animateur au GAB 56. Un argument que Gérard Lucas a fait sien il y a plus de 10 ans, avec l'avantage d'avoir 40 ha groupés autour des bâtiments de son exploitation, "trois sont en maïs, mais tout le reste est accessible pour les vaches soit 77 ares par bête".

 

Le soutien des groupes

L'expérience aidant, et la participation aux groupes d'échanges techniques ont permis à cet éleveur de progresser dans la maîtrise et le pilotage de techniques pointues pour la conduite de son cheptel. "Avec de bons résultats techniques, les résultats économiques sont également au rendez vous". Pour en faire démonstration, des études comparées permettront de situer les résultats de réseaux de fermes de références.

L'utilisation de moins d'intrants, la baisse de charges de structure et la mise en place de systèmes globalement plus économes… L'agriculture biologique travaille ces  voies d'amélioration du revenu depuis longue date avec des structures d'accompagnement. La flambée des matières premières et l'obligation réglementaire de réduction des molécules phytosanitaires en ravivent régulièrement l'actualité. L'organisation de cette journée démontrera, pour ceux qui en douteraient encore "qu'il est possible d'y parvenir". Et plutôt bien.

 

Claire Le Clève

Prenez Note

 

Organisée en partenariat avec la Chambre d'agriculture du Morbihan et le Groupement des Agriculteurs Biologiques, cette journée technique se déroulera de 14h à 16h le jeudi 18 décembre à Plouay (fléchage à partir du bourg).

Au programme, présentation de l'exploitation avec le producteur, visite d'une prairie avec Philippe Roger (Chambre d'agriculture) sur l'implantation de certains mélanges, présentation des résultats technico-économiques en agriculture biologique, présentation des démarches de conversion, des aides et des accompagnements, présentation du GAB.

Pour plus de renseignements : GAB 56 : 02 97 66 32 62

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à l'Agriculture

Le président élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à…

Albane et Sébastien ont ce "goût à traire"
"Que les jeunes n’aient pas peur de s’installer, c’est prenant mais il y a plein d’avantages !". Albane Le Gal et Sébastien…
Son foncier permet une installation et restructure deux exploitations
Producteur de lait à Poullan sur Mer (29), Jean-Claude Péron, 57 ans, souhaitait lever le pied. Après réflexion, il décide de…
Nouvelle convention collective nationale pour l’agriculture en 2021
À partir du 1er avril 2021, une convention collective nationale couvrant toutes les entreprises et les salariés de la production…
Demain 10 000 ha de Leggo !
Dans le cadre de l'ambition française de développement de l'autonomie protéique, le grand ouest se fixe pour objectif de répondre…
Agriculture : bienvenue en 2030 !
L’année 2021, débute. Après une année particulière, qui aura marqué les esprits, mais aussi un tournant dans le monde agricole et…
Publicité