Aller au contenu principal

Zeus ! Ne montez pas sur les toitures !

La tempête Zeus survenue récemment en Bretagne a provoqué de nombreuses dégradations de toiture et notamment de bâtiments agricoles. Déjà au moins deux personnes ont été victimes d’accident en voulant réparer elles-même les toitures suite à cette tempête. Chercher à intervenir soi-même reste très risqué, il est préférable de faire appel à des professionnels.

Les MSA de Bretagne et le comité régional bâtiment du GIE Elevages de Bretagne ont réalisé une fiche technique pour rappeler les règles utiles et ont repris ici une petite synthèse de ces conseils.

51 % des accidents en exploitations

En France, 51 % des accidents dans les exploitations agricoles ont lieu lors de montage, construction et réparation de charpentes et des toitures. En Bretagne, ces interventions ont donné lieu à 115 accidents en trois ans (source MSA) , avec une durée moyenne d’arrêt de travail de 110 jours, et 8 décès. La règle pour toute intervention de rénovation, d'extension ou de construction est de faire appel à une entreprise spécialisée et équipée et, en premier, le charpentier qui a construit le bâtiment. S’il est disponible et disposé à intervenir, il est préférable en priorité de faire revenir le constructeur du bâtiment.

Solliciter des professionnels

À défaut de pouvoir faire appel au constructeur du bâtiment, on peut s’adresser à une entreprise, agréée charte qualité bâtiments bovins par le GIE Elevages de Bretagne. Il est possible de trouver la liste des constructeurs sur internet
(www-gie-elevages-bretagne.fr ou bien par téléphone 02 23 48 29 00).

S’il n’y a pas d’autre solution et que vous êtes contraint d’intervenir vous-même, prenez conseil auprès d’un professionnel, auprès de la MSA ou auprès du comité régional bâtiment du GIE Elevages de Bretagne.

Pour intervenir, suivez les conseils de prévention présentés ci-après :

- Je prépare le chantier en dégageant l’accès au bâtiment et en éloignant tout équipement ou matériel qui pourrait causer une gêne, un danger ou des blessures lors de l’intervention.

- Je n’interviens jamais seul. La deuxième personne aide et peut porter assistance en cas de besoin (L’espérance de vie d’une personne suspendue dans le vide avec un harnais est de 15 à 30 minutes).

- Je ne prends jamais appui directement sur les plaques de couverture, que ce soit pour la pose des équipements d’intervention (échelle …) ou pour circuler.

Je respecte la même procédure que celle décrite lors d’une intervention par une entreprise en utilisant tous les moyens de protection : collective en premier lieu (ligne de vie temporaire, nacelle, échafaudages, garde corps, chemins de toiture, kit d’intervention "Sécuriplac"…) et individuelle ensuite (harnais de sécurité,…).

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité