Aller au contenu principal

Gîtes et Chambres d'hôtes
10 % chez les agriculteurs

Sur les 787 propriétaires de gîtes et chambres d'hôtes enregistrés sous le label Gîtes de France, seuls 10 % sont dans les mains d' agriculteurs. 60 % dans celle de retraités. Si le processus a permis de restaurer un patrimoine bâti rural, l'hébergement sec s'essouffle au profit des gîtes à thèmes.

Gérard Hénaff, directeur et Bernard de Ternay, président de l'association des gîtes de France Morbihan.
Gérard Hénaff, directeur et Bernard de Ternay, président de l'association des gîtes de France Morbihan.
© claire Le Clève

 

Gîtes et Chambres d'hôtes

10 % chez les agriculteurs

 

Sur les 787 propriétaires de gîtes et chambres d'hôtes enregistrés sous le label Gîtes de France, seuls 10 % sont dans les mains d' agriculteurs. 60 % dans celle de retraités. Si le processus a permis de restaurer un patrimoine bâti rural, l'hébergement sec s'essouffle au profit des gîtes à thèmes.

 

Avec 14,74 semaines en moyenne de location par an, le chiffre d'occupation des 873 gîtes (et 445 chambres d'hôtes) dans la Morbihan se maintient bon an, mal an. L'un des constats dressés par l'association, à l'occasion de son assemblée générale, samedi dernier à Vannes. Un maintien malgré la désaffection, très marquée de la clientèle anglaise. "Dans le Pays de Pontivy et du Roi Morvan, les britanniques représentaient 25 % de notre clientèle, ils sont tout juste 5 % désormais", note Bernard de Ternay, président de l'association Gîtes de France. Un manque difficilement compensé, ce d'autant que"l'autre réservoir naturel de clients, l'Ille de France pour 50 %, eux viennent exclusivement pour la mer, contrairement aux anglais , îliens". Une "double peine" qu'il faut conjurer pour la Bretagne centrale par deux facteurs.

 

Gîtes à thèmes ont la cote

"La qualité de confort que garantit notre label, et les offres à thèmes, l'hébergement sec n'intéresse plus", constate Bernard de Ternay. ET si la crise n'a fait qu'accentuer le phénomène, "la qualité de l'hébergement continue à faire la différence", analyse, Gérard Hénaff, directeur. "Les consommateurs sont à la recherche de gîtes offrant des thèmes de séjour". Ainsi, le jardin, la pêche, mais aussi la marée ont-ils la cote. De quoi donner des idées aux agriculteurs, actifs et retraités, qui ne représentent plus que10 % des propriétaires de gîtes. La ferme peut offrir un thème de découverte à une clientèle dont l'association note qu'elle vient de plus en plus près. "Depuis 2 ans, la part de la clientèle bretonne augmente sensiblement ainsi que celle du quart nord-est de la France".Une opportunité ?

Claire Le Clève

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité