Aller au contenu principal
Font Size

2019 : une bonne année pour les exportations bretonnes

Bénéficiant d’une conjoncture favorable dans les principales filières bretonnes en 2019, la Bretagne réaffirme ses positions à l’export avec des ventes à nouveau en hausse. 2018 semble donc n’être qu’un accident de parcours pour l’excédent commercial agricole et agroalimentaire breton. Mais 2020 s’annonce mouvementée : les conséquences de la pandémie du Covid-19 sur le commerce extérieur seront inévitables même si elles sont, à ce jour, difficiles à quantifier.

© Sources : Douanes

Après une année 2018 en retrait, l’excédent commercial agricole et agroalimentaire breton renoue avec la croissance pour atteindre 1,60 milliard d’euros en 2019 (+14 % par rapport à 2018). Cette amélioration s’explique par des importations en légère baisse (-1,4 %) et des exportations en hausse (+3,4 %). En termes de ventes, il s’agit de la seconde meilleure performance du secteur après 2017.

 

Bonne dynamique pour les viandes de boucherie et les produits laitiers

Cet excédent commercial est tiré principalement par la hausse des exportations bretonnes agricoles et agroalimentaires grâce à la dynamique des produits animaux (viandes et produits laitiers). Plusieurs raisons peuvent expliquer que la Bretagne ait conforté ses positions à l’export dans ces secteurs en 2019.
D’une part, la production des cinq premiers exportateurs mondiaux de produits laitiers atteint tout juste son niveau de 2018. Ce relatif manque d’offre stimule les cours des produits laitiers avec des marchés mondiaux dynamiques. La Bretagne en a tiré profit avec une hausse annuelle des exportations de produits laitiers et fromages de 11 % en 2019 à 832 millions d’euros.
D’autre part, la propagation de la fièvre porcine africaine s’est poursuivie en Chine. Pour compenser la chute de production sur le territoire national, ce pays a fortement accru ses demandes à l’importation. La Bretagne a ainsi augmenté ses exportations de viandes de boucherie de 77 % vers ce pays (244 millions d’euros). La pression de la demande chinoise a stimulé l’ensemble des échanges sur le marché mondial engendrant ainsi une hausse des prix mondiaux de la viande porcine.

 

La Chine devient le deuxième client de la Bretagne

Portée par cette dynamique, la Chine fait une entrée fracassante sur le podium des clients bretons en s’installant directement sur la deuxième marche avec 451 millions d’euros de courant d’affaires.
Autre pays à avoir augmenté ses achats bretons en 2019 : le Royaume-Uni.
Les tergiversations liées au Brexit ont poussé les opérateurs des deux côtés de la Manche à se préparer à affronter un Brexit dur, c’est-à-dire sans accord relationnel entre les deux parties.
Pour anticiper cette situation, les échanges commerciaux se sont affichés en hausse dans les deux pays, dans l’objectif notamment de stockages préventifs. Le Royaume-Uni est donc devenu, en 2019, le quatrième client breton.

 

Des perspectives 2020 mouvementées à l'heure de la pandémie de Covid-19

Après l’embellie de 2019, 2020 semblait s’ouvrir sous des auspices favorables. C’était sans compter la pandémie mondiale du Covid-19 qui interroge les perspectives pour 2020, et désormais bien au-delà. Cette crise sanitaire sera-t-elle un déclencheur d’une démondialisation ? Ou ne fera-t-elle qu’accentuer des tendances lourdes déjà engagées auparavant ? S’il est trop tôt pour oser s’aventurer à faire des pronostics, il est d’ores et déjà possible d’affirmer que l’équilibre des marchés sera nécessairement bouleversé en 2020.

 

Info : Pour plus d’information, retrouvez l’analyse complète du bilan du commerce extérieur des produits agricoles et agroalimentaires bretons en 2019  sous www.synagri.com//synagri/iaa-la-revue-de-l-observatoire-des-iaa

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Cette année, les moissons de céréales affichent de faibles  rendements
Avec le retour du soleil, les moissonneuses sont nombreuses dans les champs de la région ces derniers jours. En revanche, même si…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
Nouveau cadre financier pour 2021-2027 : Quelles conséquences pour la réforme de la Pac ?
Les discussions entre les dirigeants européens qui ont abouti à un accord le 21 juillet ont porté sur les enveloppes budgétaires…
Porc : dix groupements visent le mâle entier en 2022
Dix organisations de producteurs de porcs se positionnent pour le mâle entier à partir de 2022. Une information à l'attention de…
Revenu des agriculteurs : l’objectif de deux Smic est hors d’atteinte
Les revenus bruts par actif agricole non salarié avoisinent plutôt le Smic. Seuls les producteurs de porcs, de volailles standard…
Un observatoire pour lutter contre l'agribashing
La cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole Demeter se décline dans les départements. En Ille-et-Vilaine, la…
Publicité