Aller au contenu principal

Après les encouragements politiques, les agriculteurs bretons méritent des actes forts en faveur d’un juste revenu !

Thierry Coué, président de la FRSEA.

Ces derniers temps, nombre de politiques ont salué le travail et les efforts des agriculteurs bretons. C’est bien ! Au-delà des encouragements, les chefs d’exploitations ont besoin de décisions qui se concrétisent par l’amélioration de leur revenu. Mais les faits de ces derniers mois en sont loin :
Arbitrage français de la PAC se poursuivant vers une PAC non productive, très fortement axée sur l’aménagement du territoire et l’environnement, évinçant même la Bretagne de l’accès aux mesures d’évolutions des pratiques alors que nous sommes la première région utilisatrice et citée pour notre exemplarité,
Loi Egalim qui peine à se concrétiser dans les négociations commerciales au détriment du revenu des agriculteurs,
Révision du programme d’actions régional sur les Nitrates : par de nombreux échanges avec le Préfet et ses services en amont du comité régional, la FRSEA a évité, aux bassins algues vertes, de se voir imposer des contraintes sans rapport avec les injonctions du tribunal administratif. La volonté des associations est claire : imposer des contraintes ingérables aux élevages et faire porter la responsabilité des nitrates à l’agriculture seule, pendant que collectivités et particuliers ne sont pas inquiétés.
Sans parler des articles de loi qui pourraient avoir un effet favorable sur le revenu agricole mais qui font l’objet d’un délai d’application inadmissible (plus de deux ans pour certains) de la part de l’exécutif.
Je pense à :
L’article 44 de la loi Egalim interdisant les importations non respectueuses des règles européennes,
L’obligation d’étiquetage de toutes les viandes en restauration hors domicile,
L’interdiction des dénominations animales (type steak, saucisse, lait…) pour des aliments à base de protéines végétales…
Dans tous les domaines, il est désormais urgent d’agir en faveur d’une rémunération réelle et équitable des agriculteurs pour s’assurer de la continuité du modèle agricole breton basé sur une diversité de systèmes, assurant la souveraineté alimentaire.
Les agriculteurs bretons relèvent avec brio le défi de continuer de nourrir la population française en ces temps tourmentés. Nous méritons l’attention des politiques, à tous niveaux, sur la compréhension de la complexité de l’agriculture et sa fragilité. Ils doivent agir pour l’agriculture de production, via les derniers arbitrages PAC et les différentes lois afin de redonner sa juste valeur au métier.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité