Aller au contenu principal

Les réactions aux annonces des arbitrages sur le Plan statégique national PSN

Suite aux arbitrages formulés par le Ministre de l'agriculture la semaine passée sur le PSN les réactions ont été nombreuses mais globalement positives dans le monde agricole.

Le 2 avril les céréaliers du bassin parisien s'étaient mobilisés sur le thème du PSN.

La FNSEA salue des "équilibres préservés" et "l’impulsion" sur la protéine

La FNSEA estime que les arbitrages du Ministre de l'agriculture "vont dans le sens" d’une "réelle ambition de la Pac pour les agriculteurs et la production agricole française en préservant les équilibres entre les territoires et les productions". Le syndicat majoritaire souligne en particulier "l’impulsion" et les "orientations majeures" que sont "la mise en œuvre d’un plan protéines pour le développement des cultures de protéagineux et de légumineuses fourragères, ainsi que la possibilité de renforcer la structuration des filières par des programmes opérationnels". Elle se réjouit également de la "stabilité pour le revenu des agriculteurs" apportée par le niveau de convergence, le maintien du niveau de transfert entre les deux piliers et la préservation de l’enveloppe ICHN. La FNSEA regrette toutefois un manque "d’ambition" sur le volet de la gestion des risques, duquel elle attendait davantage après les annonces plus tôt dans la semaine du président de la République en faveur d’une réforme de l’assurance récolte.

 

L’APCA (chambres d’agriculture) a salué des propositions

Qui "répondent en grande partie aux défis auxquels l’agriculture devra faire face dans les années à venir", saluant notamment l’effort sur la protéine végétale, et la création d’une enveloppée dédiée aux MAEC forfaitaires, qui ouvre la voie à la mesure de transition qu’elles défendent.

 
Des choix "satisfaisants" aux yeux de la Coordination rurale

Même si elle continue de critiquer "le cadre imposé" par l’Europe, les choix opérés par Julien Denormandie dans le cadre de la déclinaison française de la Pac sont "satisfaisants", estime la Coordination rurale dans un communiqué paru le 21 mai. "Avec des choix visant à ne pas bouleverser les bases du revenu des agriculteurs, comme à chaque réforme, tout en assurant la transition écologique, le ministre annonce avoir réussi à globalement stabiliser les revenus, tant au sein des filières que dans les territoires", note le syndicat, pour qui la stabilité des aides était l’une des principales revendications. La CR souligne en particulier la réforme des aides couplées bovines, et notamment la création d’une "aide UGB lait et allaitant différenciée et de la suppression de l’approche mixte". La Coordination rurale est satisfaite du relatif statu quo concernant les aides à l’assurance récolte – dont elle demandait pourtant la suppression –, "partageant son constat qu’on ne peut plus demander au monde agricole seul d’assumer les aléas climatiques".

 
La Conf' occupe le siège de Pôle Emploi

Réunis le 27 mai devant et à l'intérieur du siège de Pôle Emploi à Paris, une centaine de militants de la Confédération paysanne ont indiqué "Nous voulons être reçus au plus haut niveau de l’État pour faire part de notre déception et faire bouger l'architecture sociale", explique le porte-parole national Nicolas Girod à Agra Presse. "c'est en ayant des paysans nombreux que l'on pourra faire la transition agroécologique". La Conf' demande un relèvement du paiement redistributif, l'instauration d'une aide forfaitaire pour les plus petites exploitations et d'un plafonnement des aides.La manifestation a duré plus de cinq heures, avant d'être totalement dispersée vers 19h par les policiers, dans une certaine confusion.

 
"Pour une autre Pac" claque la porte du CSO

La plateforme "Pour une autre Pac" et plusieurs de ses organisations membres, dont la Fnab, le WWF et la Confédération paysanne, ont quitté abruptement le Conseil supérieur d’orientation et de coordination de l’économie agricole et alimentaire (CSO) du 21 mai. "Il y a eu un véritable déficit de concertation", a regretté Mathieu Courgeaud, agriculteur et président. Parmi les principaux griefs des associations : le taux de transfert stable, l’absence d’aide forfaitaire aux petits agriculteurs, ainsi un éco-régime identique pour la bio et la HVE. "Le ministre ne montre aucune envie d’encourager des nouvelles dynamiques sociales et environnementales", tranche Nicolas Girod, porte-parole de la Conf’."Cette Pac ne répondra à aucun enjeu sur la biodiversité et le climat, et le Varenne [de l’eau] annoncé viendra mettre des pansements à coups de bassines et d’assurance récolte", regrette Arnaud Gauffier, directeur des programmes au WWF.

 
Les JA satisfaits sur l’installation, déçus par ailleurs

les Jeunes agriculteurs "saluent l’ambition supplémentaire donnée à l’installation ", avec un budget porté à 117 millions d’euros. "Il est désormais nécessaire de transformer l’essai en mettant les contributions nationales (État et Régions) à la hauteur des engagements sur le Feader pour apporter une réponse pleine et entière", demandent les JA. Le syndicat affiche par ailleurs sa "déception face à une Pac qui peine à se renouveler et qui remobilise des outils qui ont montré leur limite", même s’il note l’ouverture d’un "chantier sur la définition du véritable agriculteur". À l’instar de la Confédération paysanne, les JA attendaient davantage de "convergence et de redistribution des aides". Le syndicat reste aussi sur sa faim sur l’assurance, même s’il prend "acte toutefois de l’ouverture prochaine d’un chantier visant à réformer l’assurance récolte et préciser les contours de la solidarité nationale, dans le cadre du Varenne de l’eau".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité