Aller au contenu principal

N’attendons pas que d’autres écrivent l’avenir de l’agriculture à notre place !

Didier Lucas, président de la chambre d’agriculture des Côtes d’Armor.

En ce début d’année, je souhaite le meilleur pour chacune et chacun d’entre vous en 2021. Cette période de vœux doit également être l’occasion de dessiner les projets de demain.
Dans tous les médias, le plan de relance du gouvernement est présenté comme une opportunité exceptionnelle pour l’économie française dont l’agriculture. Mais est-ce si simple ? Les ambitions de ce plan sont nobles : Reconquérir notre souveraineté alimentaire, accélérer la transition agro écologique au service d’une alimentation saine, durable et locale pour tous les Français et accompagner l’agriculture et la forêt françaises dans l’adaptation au changement climatique. Soyons réalistes. Ce n’est pas le plan de relance qui créera des projets, mais chacun d’entre nous dans son exploitation à condition que nous ayons des perspectives viables et vivables qui nous permettent de nous projeter dans l’avenir.
L’agriculture de demain n’est pas écrite. Certes, nous devrons relever les grands enjeux économiques, sociaux, sociétaux, environnementaux et climatiques. Mais c’est à nous de l’écrire, et nous le ferons au travers d’une agriculture diverse en termes de productions, de systèmes ou de marchés allant du local à l’international.
La Bretagne a la chance de disposer déjà de cette agriculture plurielle et de conditions climatiques favorables. Mais sa véritable chance, ce sont des femmes et des hommes entreprenants, fiers de leur métier et impliqués dans leur exploitation et sur leur territoire. Evidemment, la période est plus que morose avec une crise sanitaire sans fin qui accentue une instabilité pesante. L’agriculture n’y coupe d’ailleurs pas, avec un contexte économique tendu quelles que soient les filières - avec pour certaines, un coût de l’aliment qui fait exploser les charges de nos exploitations - quand à l’autre bout du monde les Chinois sont à l’achat sur le soja.
Nous sommes tous concernés par un monde qui se transforme. Soyons conscients de nos forces et de nos atouts. Nous avons la capacité de transformer beaucoup de nos contraintes en opportunités, que ce soit pour les projets d’installations ou pour conforter les exploitations en place avec des projets et des stratégies différentes : restructuration, choix de production, circuits de commercialisation… en lien avec des filières adaptées devant assurer une meilleure répartition de la valeur ajoutée.
Notre volonté et notre rôle en tant que chambres d’agriculture est d’informer et d’accompagner chacune et chacun, quel que soit son projet, pourvu que ce soit celui qui lui permette de vivre dignement. Alors non, ce n’est pas le plan de relance qui écrira l’avenir de notre agriculture ; mais il est un outil pour accompagner la réalisation de nos projets individuels et collectifs.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à l'Agriculture

Le président élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à…

Albane et Sébastien ont ce "goût à traire"
"Que les jeunes n’aient pas peur de s’installer, c’est prenant mais il y a plein d’avantages !". Albane Le Gal et Sébastien…
Son foncier permet une installation et restructure deux exploitations
Producteur de lait à Poullan sur Mer (29), Jean-Claude Péron, 57 ans, souhaitait lever le pied. Après réflexion, il décide de…
Nouvelle convention collective nationale pour l’agriculture en 2021
À partir du 1er avril 2021, une convention collective nationale couvrant toutes les entreprises et les salariés de la production…
Demain 10 000 ha de Leggo !
Dans le cadre de l'ambition française de développement de l'autonomie protéique, le grand ouest se fixe pour objectif de répondre…
Agriculture : bienvenue en 2030 !
L’année 2021, débute. Après une année particulière, qui aura marqué les esprits, mais aussi un tournant dans le monde agricole et…
Publicité