Aller au contenu principal

Le produit Ejendu, sur-mesure pour la restauration

Pièce de bœuf Ejendu.

Après cinq ans de R&D menés par les acteurs des Essais de Mauron et deux ans de production en conditions réelles, la régularité des carcasses est notable avec des poids permettant l’obtention de portions calibrées en termes de grammage et d’épaisseur. Le cap des 300 kg doit rester la cible. La tendreté est au rendez-vous du fait de l’âge de l’animal et de son état d’engraissement favorisant une viande goûteuse à la texture agréable avec du persillé. Les retours clients sont positifs et encourageants pour l’avenir de la filière Ejendu. L’adéquation produit est au cœur de la genèse et de l’identité Ejendu, il est ainsi impératif d’y veiller par la maîtrise, au cours du temps, des savoir-faire de la ferme à l’assiette.

Qu’en est-il après 1 an d’abattages ?

Les premiers résultats d’abattage sont satisfaisants et confortent la mise en place de cette production régionale adaptable à différentes typologies d’exploitations. Le poids moyen des 848 génisses abattues est de 312,4 kg et 90 % des abattages sont conformes au poids minium de 280 kg (graphique 1). Le classement carcasses est en moyenne O+/R- avec des animaux allant jusqu’au R+ (graphique 2). 80 % des carcasses ont un état d’engraissement 3, les 20 % restant sont en 4. L’état d’engraissement ainsi que les classements sont le résultat d’une bonne finition des génisses par les différents éleveurs. Le GMQ moyen de la mise en place des animaux à l’abattage est de 1 000 gr/jour. Il est important de continuer à améliorer le ratio âge/poids afin d’optimiser l’efficience technico-économique. Un bon démarrage et la maîtrise des transitions alimentaires tout au long de l’année restent primordiaux pour la régularité et la réussite de la filière. L’expérience Bigard-Ejendu : depuis deux ans déjà, nous avançons dans la structuration de la filière. / Joséphine Aurée-Laouzel, technicienne animatrice Bovin, Interbev Bretagne

APRES 1 AN D'ABATTAGE
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Fébrilité de la filière à l’approche de la fin de la castration à vif
À l’occasion de son assemblée générale, la Fédération nationale porcine (FNP) a demandé un changement de la grille de paiement de…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
L'agriculture se glisse entre les deux tours
Les FDSEA et JA de Bretagne avaient, dès la publication des listes de candidature pour les élections régionales, invité les…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Publicité