Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Réseaux herbe en Bretagne : bien piloter son pâturage et gérer ses prairies

Cette année, plusieurs bassins versants de Bretagne mettent en place des actions de suivis de pâturage à des périodes clés de pousse de l’herbe afin d’accompagner et conseiller les agriculteurs sur la gestion de leurs pâtures.

Des mesures d'herbomètre seront réalisées aux périodes clés de la pousse de l'herbe.

Cinq bassins versants bretons sont concernés : le Quilimadec, la Baie de Saint-Brieuc, Chèze-Canut, le Haut-Couesnon et la Vilaine Amont (1). L’objectif de ces réseaux est de proposer un conseil ponctuel et local aux agriculteurs participants. Les rendez-vous techniques seront organisés à des périodes clés de la campagne de pâturage, en s’appuyant sur des mesures ponctuelles de la pousse de l’herbe (réalisés en moyenne deux semaines de suite à l’herbomètre), qui permettront d’avoir des repères sur les jours d’avance et la croissance de l’herbe à un instant T.

Augmenter le niveau de production sans augmenter les apports de concentrés du fait de la qualité díherbe, mais aussi sécuriser le systême fourrager.

Des suivis ponctuels, aux moments clés de la pousse de l'herbe

Des "bouts de champs" seront également proposés sur certains secteurs aux moments où se posent des questions sur la gestion du pâturage : comment bien gérer son déprimage ? Quelle stratégie adopter sur la gestion des fourrages ou des fauches lors de la pleine pousse de l’herbe ? Comment optimiser l’herbe pâturée ? Comment optimiser mes stocks sur pied l’été ? Quelle valorisation du pâturage à l’automne ? Comment gérer la complémentation en concentré au pâturage ? etc.

Ces dynamiques locales auront pour but de mobiliser les agriculteurs autour de l’enjeu de la gestion de l’herbe. En effet, optimiser sa gestion permet de faire une économie sur les correcteurs azotés, d’augmenter le niveau de production sans augmenter les apports de concentrés du fait de la qualité d’herbe, mais aussi de sécuriser le système fourrager.

Ces réseaux n’ont pas vocation à se substituer aux Observatoires de la pousse de l’herbe déjà existants à l’échelle de la Bretagne, mais bien d’y être complémentaires, avec des observations locales et des conseils ponctuels. Certains bassins versants proposeront également des suivis individuels personnalisés chez les agriculteurs souhaitant aller plus loin sur la gestion de l’herbe sur leur propre exploitation.

Afin de définir le fonctionnement et l’organisation de ces réseaux, des réunions seront organisées en début d’année sur certains secteurs, pour connaître les besoins et les attentes des agriculteurs intéressés. Venez nombreux pour vous exprimer !

 

Réseaux herbe en Bretagne

Vous êtes intéressés ?

Rendez-vous aux réunions de mise en place des réseaux ou contactez les animatrices des différents réseaux locaux :

- Chèze-Canut : Pauline Chatel 07 86 78 07 47, rdv le 24 janvier 2020 à 10h à la chambre d’agriculture de Montfort Sur Meu.

- Quilimadec : Catherine Lucas 06 73 66 69 47, rdv le 30 janvier 2020 à 14h à Ploudaniel.

- Baie de Saint-Brieuc : Lénaïg Danilo 06 38 31 34 78. Premier bout de champ à la période du déprimage à Yffiniac.

- Haut Couesnon : Morgane Raison 06 47 39 40 82.

- Vilaine Amont : Caroline Cadiou 06 38 67 41 66.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Crédits carbone : les premiers contrats sont signés
Fin 2019, la Commission européenne donnait son feu vert au régime d'aide proposé par la France pour le paiement de services…
Marc revit et se rééduque en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, (14) ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon…
Le plan de relance de l'apprentissage peut profiter au monde agricole
Le 4 juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un plan de relance de l'apprentissage, avec notamment une prime à l…
Trop de porcs : l'État demande à la filière de s'organiser
Mardi 2 juin, un plan de filière porcin a été discuté en préfecture de Région pour tenter de résoudre le problème de fluidité des…
GAEC Cabri'Hyaule - Eleveurs de chèvres laitières : En bio, produire du lait avec des fourrages de qualité
Des bovins lait en conventionnel aux chèvres bio, la ferme a beaucoup changé depuis 2016. Aujourd’hui, nous sommes trois, le père…
EGAlim : l'effet papillon de la loi Agriculture et Alimentation
La première année d’application de la loi découlant des États généraux de l'alimentation aura bouleversé le paysage des produits…
Publicité