Aller au contenu principal

Licence pro : une passerelle entre le BTS et la vie professionnelle

La licence pro CMEAR permet d'approfondir le mode de fonctionnement des entreprises agricoles dans un parcours qui permet l'alternance. Une année riche avec un pied déjà bien ancré dans le monde professionnel.

Sébastien Le Cabec, élève apprenti.

C'est au lycée Pommerit dans les Côtes d'Armor près de Guingamp que se déroule la licence pro "Conseil en management des entreprises agricoles et rurales" (CMEAR), proposée par l'Université catholique de l'Ouest (UCO). Son originalité est qu'elle permet trois voies d'entrée possibles : la formation initiale (ou scolaire), le contrat de professionnalisation (après 25 ans) et l'apprentissage. Le but de la formation est de former des experts en fonctionnement de l'entreprise agricole. "Il y a sept unités d'enseignement (UE) mais les UE professionnelles sont le cœur de la licence avec du management, de la comptabilité, de la gestion des entreprises agricoles. Et la nouveauté, cette année, est l'intégration du management technique", annonce Gildas Nicolas, responsable de la licence pro. Le management technique, c'est choisir l'angle stratégique qu'il s'agisse de génétique, de système, de production d'énergie renouvelable, d'assolement... Un des atouts de la formation est de faire appel à de nombreux professionnels du milieu bancaire, des centres de gestion, du GDS, de BCELOuest... Leurs expériences du terrain et les exemples qu'ils partagent sont riches d'enseignement. Ces interventions représentent l'équivalent des deux tiers de l'enseignement dispensé. "Ce sont les futurs recruteurs, pour les élèves, c'est une passerelle avec le milieu professionnel", assure l'enseignant, Gildas Nicolas.
En effet, les périodes de cours de trois semaines environ alternent avec quatre à cinq semaines en entreprise. Quant aux étudiants en cursus scolaire, ils travaillent sur un projet tutoré de trois semaines défini avec l'équipe pédagogique pouvant résulter d'un besoin par une entreprise ou d'une problématique définie par eux-mêmes.

Des formations professionnalisantes

Un cursus 100 % Pommerit

Sébastien Le Cabec a réalisé sa scolarité au lycée Pommerit de la seconde à la licence pro CMEAR. Après un bac pro conduite et gestion de l'exploitation agricole, il enchaîne par le BTS Acse qui, côté pratique, l'emmène deux mois au Canada en élevage laitier et lui assure huit semaines de stage sur une exploitation bio costarmoricaine (porc, bovin allaitant, poule pondeuse). Fils d'éleveurs laitiers à Kermoroc'h, Sébastien Le Cabec préfère se former et travailler à l'extérieur de la ferme familiale avant de s'installer, projet qu'il envisage à terme. Pour l'heure, il est à mi-parcours de la licence pro CMEAR qu'il a choisie de faire comme apprenti. "C'est mettre un pied en entreprise, c'est voir comment est le monde du travail. De plus, l'entreprise paie la formation et on est rémunéré". C'est ainsi qu'il a intégré l'équipe de l'entreprise Richard Nutrition à Hennebont en septembre dernier, où il y apprend le métier de technico-commercial. Son souhait ? "Continuer dans l'entreprise", confie-t-il, quand son contrat d'apprentissage s'achèvera l'été prochain. "La technique me sert beaucoup", dit-il. Quant à la formation, elle dispense un enseignement conséquent sur la relation "clients".
Important à signaler, en licence pro, l'approche n'est plus scolaire. "Les contrat pro et les apprentis font partie de la pépinière. Ils ne sont plus des élèves de BTS mais sont jaugés en entreprise pour leur efficacité et leur prise d'initiative. Souvent le déclic se fait en janvier", remarque le responsable de la formation. Un pied dans l'entreprise, les jeunes pousses ont encore six mois de formation avant de prendre leur envol.

 

Un BTS Acse en alternance à la rentrée 2021

C'est tout nouveau, le lycée Pommerit en Côtes d'Armor ouvrira une nouvelle classe de BTS Acse à la rentrée prochaine dédiée à l'alternance, en plus du BTS Acse classique (formation initiale). L'apprentissage est de plus en plus demandé d'où ce projet validé par les instances administratives. 

 

Prenez note : La date des prochaines portes ouvertes 2021 au Lycée Pommerit sera samedi 30 et dimanche 31 janvier, de 10 h à 17 h.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
PCAEA : des nouveautés dans les appels à projets qui viennent d’être ouverts
La Région Bretagne vient de lancer trois appels à projets 2021 du plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations…
Publicité