Aller au contenu principal

Mise en place de systèmes agroforestiers soutenue par le Conseil départemental du Finistère

Depuis janvier 2020, le conseil départemental et la chambre d’agriculture ont mis en place un programme d’expérimentation concernant l’agroforesterie intra-parcellaire en Finistère.

Plantation agroforestière intra-parcellaire avec cultures.

La chambre d’agriculture a recensé de nombreux porteurs de projets et a proposé au conseil départemental de les accompagner en établissant une méthodologie de réalisation et les outils correspondant. Un soutien financier a permis la concrétisation des projets. L’aide concerne la mise en place de systèmes agroforestiers en grandes cultures, en élevage et en maraîchage.

agroforesterie

Les conditions de recevabilité des projets sont les suivantes :
- La surface du projet doit être comprise entre 1 ha et 10 ha,
- Les terres, non boisées, auront fait l’objet d’une exploitation agricole pendant au moins deux années consécutives au cours des cinq dernières années précédant la demande,
- La plantation de trois essences principales d’arbres de haut jet est préconisée, une strate arbustive ou des arbres fruitiers de variétés locales (répertoriées par le Pôle Fruitier de Bretagne) pourront y être associés.
Cette aide permet de prendre en charge la conception du projet, le suivi technique et la plantation (fournitures et main d’œuvre). Elle est plafonnée à 80 % du coût compris entre 22 € et 33 €/arbre (plafonds sans ou avec protection contre les animaux). Le financement de la clôture est plafonné à 20 € par arbre en présence d’élevage (ovins, caprins, bovins, volailles…). La densité retenue est de 30 à 50 arbres de haut jet/ha avec des alignements d’arbres espacés de 10 à 40 mètres, plantés sur des bandes enherbées, selon les cultures envisagées et leurs implantations.
La conduite de cette expérimentation a été menée auprès de 12 exploitations : 6 ateliers "poules-pondeuses", 2 ateliers "bovins lait" et 4 ateliers "cultures/ma-raichage". Depuis début 2020, 10 dossiers ont été réalisés, représentant une surface de 40 hectares pour un linéaire total d’environ 20 km, soit près de 2 000 arbres plantés.

 

Contact : Jean-Max Le Filleul, conseiller aménagement et agroforestier ,,jean-max.lefilleul@bretagne.chambagri.fr

 

Accompagnement des projets et formations

La chambre d'agriculture vous propose des formations et vous accompagne dans vos projets agroforestiers et dans l’élaboration de votre Plan de Gestion Durable des Haies :
Pour le département 29 : Jean-Max Le Filleul, 06.75.59.29.75, jean-max.lefilleul@bretagne.chambagri.fr
Pour le département 35 : Isabelle Sénégas, 07.88.84.93.12, isabelle.senegas@bretagne.chambagri.fr Pour les départements 22 et 56 : Samuel Le Port, 06.08.41.56.77, samuel.leport@bretagne.chambagri.fr
Des formations pour agir sur son exploitation : pratiquer une gestion durable des haies pour accéder au marché du carbone, valoriser les haies au niveau énergétique en établissant un plan de gestion du bocage, maîtriser le chauffage biomasse en bâtiments d'élevage, initiation à la gestion durable du bocage.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité