Aller au contenu principal

Un incendie criminel

Bâtiment volailles
© Pixabay

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’attaque n’a pas été revendiquée, les inscriptions "assassins" et "camp de la mort", régulièrement utilisées par les militants antispécistes, ont été retrouvées sur les murs. Le préjudice est pour l’instant estimé entre 500 000 et 1 million d’euros. Jeunes agriculteurs, la FNSEA, la CFA et Aviculteurs de France ont dénoncé un "acte d’une extrême violence", "rendu encore plus insupportable par des signes évidents d’une préméditation méticuleuse". L'éleveur est "anéanti". Il a toujours été dans une démarche de dialogue avec les citoyens, ouvrant régulièrement ses portes lors d’opérations Fermes ouvertes, ont par ailleurs précisé les représentants de Jeunes agriculteurs. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Publicité