Aller au contenu principal

Agence de l'eau Loire-Bretagne : co-construire

Dans le cadre de l’élaboration de la 3e stratégie nationale de la biodiversité (SNB), qui fixera le cap pour concourir à la préservation des écosystèmes et des espèces, à notre santé et à notre qualité de vie pour les dix prochaines années, le comité de bassin Loire-Bretagne, contributrice, s’est réunie le 6 avril en séance plénière, pour faire le point.

Quatorze propositions pour la stratégie nationale de la biodiversité ont été retenues.

Les travaux d’élaboration de la 3e stratégie nationale de la biodiversité (SNB) 2021-2030 sont engagés. Le Gouvernement veut, à travers cette stratégie, "concrétiser l’engagement français au titre de la Convention sur la diversité biologique". À ce titre, le comité de bassin Loire-Bretagne, ainsi que d’autres acteurs du bassin, sont sollicités pour contribuer à l’enrichissement de la stratégie nationale par des propositions "pragmatiques proches du terrain". Les échanges ont porté sur les propositions issues de la commission relative aux milieux naturels et de la commission littoral du comité de bassin. Ces dernières ont conduit leurs travaux au sein de trois ateliers organisés autour des milieux humides, des cours d’eau, du littoral et du milieu marin.

 

14 propositions pour la stratégie nationale

Quatorze propositions pour la stratégie nationale de la biodiversité, ont été retenues. Jean-Paul Doron, président de la commission relative aux milieux naturels en fait la présentation lors du comité de bassin du 6 avril 2021. Parmi ces propositions : assurer une meilleure cohérence des politiques publiques en faveur de la biodiversité (aménagement, eau, urbanisme, agricole, maritime …) et former les élus des collectivités territoriales pour mobiliser efficacement les compétences en matière de biodiversité. Avec l’ensemble des acteurs sur le territoire, le comité souhaite poursuivre la mise en œuvre d'une politique dynamique de réduction des pressions à l’échelle des bassins versants, en tentant de concilier les enjeux de restauration de la biodiversité et d'adaptation au changement climatique.

 

Les suites à donner

Les échanges qui ont suivi cette présentation, ont mis en avant une demande forte : mettre l’ensemble des acteurs autour de la table. Le texte de ces propositions est transmis aux membres des instances pour consolidation et une diffusion fin avril par le président du comité de bassin au ministère de la transition écologique. A noter toutefois, l’intervention de certains membres du comité, comme Luc Servant, président de la chambre d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, qui soulève un besoin aujourd’hui, de s’intéresser, au-delà des enjeux qualité de l’eau, aux problématiques quantitatives.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité