Aller au contenu principal

Contentieux nitrates
La mobilisation paie

Mardi un millier de personnes s'est rendu en train au SIA où une rencontre était programmée avec le ministre de l'Agriculture. Pas en vain.

De bon matin, sur le quai de la gare de Morlaix (29).
De bon matin, sur le quai de la gare de Morlaix (29).
© TERRA
C'est dans le calme, et sous bonne escorte, qu'à l'appel des FDSEA et JA, ces agriculteurs se sont retrouvés aux portes du salon de l'agriculture, mardi matin, après un long voyage en TGV permettant de grossir les rangs à chaque escale. En début d'après-midi, une délégation devait rencontrer Dominique Bussereau, sur le stand du ministère encerclé par le millier de participants à cette action de protestation.
La veille, une réunion s'est déroulée à la demande du préfet de région. Bruxelles accepterait un plan complémentaire : une copie sera donc présentée le 21 mars par la France. "Aujourd'hui, les 140 unités et la réduction du cheptel ne sont plus imposés systématiquement", indique Alain Tiengou de la FDSEA 22 présent à la réunion.
Des expertises ont donc été lancées pour étudier au plus près la problématique des bassins versants en contentieux. L'administration, les chambres et les professionnels agricoles ont entamé un travail conjoint. Les sous-bassins versants, jusqu'aux exploitations agricoles, sont examinés. Des pistes de travail ont déjà été dégagées : l'accélération du PMPOA2, l'attribution d'aides supplémentaires à la résorption des petits élevages, la mise en place de protections en aval des cours d'eau, l'adoption de solutions pour les anciens agriculteurs non inscrits dans le PMPOA2..."Nous avons obtenu un budget complémentaire pour mettre en œuvre les mesures qui sortiront de l'expertise. Un panel d'outils sera proposé", indique le responsable. L'heure est donc à l'action. "Si notre mobilisation a permis de franchir une première étape avec succès, la course n'est pas gagnée. Très rapidement, nous devons apporter un signe fort en matière de qualité de l'eau en espérant clore le dossier contentieux".

Mobilisés
Le jeudi 1er mars, pas moins de 1 200 personnes, qu'ils soient agriculteurs ou salariés de l'amont ou de l'aval, se sont réunies à Plouvorn (29). "Sur l'exploitation, il nous faudra licencier deux des quatre salariés et Arnaud, qui compte remplacer l'un des associés, qui part d'ici peu en retraite, ne pourra pas s'installer", explique Nicolas Cadiou, l'un des trois associés du Gaec Ar Maneriou. Installé en 2005, il a calculé que l'application des nouvelles contraintes sur son exploitation se traduirait par un revenu négatif de l'ordre de - 19 000 ?. "A Coopagri Bretagne, 120 emplois sont directement menacés", rajoute Pierre Anthony, responsable de la zone Nord Finistère à la coopérative.
Dans les Côtes d'Armor, à l'appel de la FDSEA, 1 000 agriculteurs se sont retrouvés la semaine dernière pour manifester devant les sous-préfectures de Dinan, Guingamp et Lannion. Ces démonstrations de force, menées depuis 15 jours, auront permis une avancée dans l'application des mesures.


Quand la colère déborde

Les responsables de "Eau et rivières" Bretagne ont clairement désigné les agriculteurs, suite au saccage d’un local de l’association situé à Brest, estimant qu’il s’agissait d’une "intimidation agricole". Réagissant sur ce fait d’actualité, la région Bretagne a condamné cette "attaque" et lancé un "appel au dialogue", en exprimant "son soutien à l’émotion suscité par cette violence".La région Bretagne a au passage rappelé que "la réponse de l’Etat dans le cadre du contentieux sur l’eau est très globalisante, et injuste" et qu’il est "indispensable de reconnaître les efforts de nombreux agriculteurs", soulignant qu’elle comprend l’indignation ressentie par les agriculteurs.


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité